fbpx

(Vidéo) Professeur Luc Montagnier : « Un humaniste, un grand chercheur, un grand monsieur qu’on oubliera jamais. Pour nous c’est un héros ! »

par
Partagez l'article !

Le Professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008 et co-découvreur du virus du sida s’est éteint le mardi 8 février. Décrié par certains dès le début de la crise du Covid suite à des déclarations jugées « controversées », son décès a été annoncé avec plusieurs heures de décalage par l’AFP et dans une indifférence quasi-générale. Les quelques articles parus ont pour certains évoqué « l’égérie des anti-vaccins ».

Et ils ont été nombreux sur les réseaux sociaux à s’émouvoir de ce silence au sujet de son décès.
Néanmoins, le Professeur Luc Montagnier a été inhumé au cimetière du Père Lachaise ce 22 février au milieu de plusieurs centaines de personnes venues lui rendre un dernier hommage vibrant.

Parmi les rares personnalités qui ont rendu hommage à Luc Montagnier, le professeur Didier Raoult l’a qualifié «d’immense chercheur » : « C’est un très très grand monsieur. Il n’y a rien que les gens ne détestent autant que la gloire à ce point-là, c’est-à-dire trouver le virus de la maladie la plus épouvantable du 20e siècle. Ça suscite un niveau de haine que vous avez des difficultés à comprendre. Il y a une haine de la gloire qui est surdéveloppée en France, des gens qui n’ont rien trouvé de leur vie et qui détestent le type qui a fait la plus grande découverte en termes de santé publique du 20e siècle. C’est un grand monsieur, c’est un très grand monsieur. Il faut le respecter. Il a apporté des choses considérables et on ne peut pas oublier ça. C’est indigne. Il faut respecter les gens qui ont fait quelque chose d’aussi important pour l’humanité. ». La généticienne Alexandra Henrion-Caude a également rendu hommage à Luc Montagnier avant son inhumation.

Ligne Droite, la matinale de Radio Courtoisie a également fait un sujet sur l’inhumation du Professeur Luc Montagnier.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à