fbpx

Marc Doyer: « Je vais chez TPMP avec la volonté de faire reconnaître les victimes d’effets secondaires au même titre que les victimes du Covid »

Partagez l'article !

Cela faisait quelques jours déjà que Marc Doyer, dont l’épouse est gravement malade suite à sa vaccination, devait aller chez Cyril Hanouna sur TPMP. Malgré plusieurs reports, Marc Doyer a confirmé qu’il sera bien chez TPMP ce vendredi 21 janvier pour parler de la situation de sa femme Mauricette. Ainsi, pour la première fois depuis le début de la crise, sur une émission populaire de très grande écoute, il sera question des effets secondaires des vaccins, sujet tabou par excellence car très explosif.

propos recueillis par

Partagez l'article !

C’est son fils Romain, qui a confirmé cette information dans la journée que son père serait enfin reçu sur TPMP.  A cette occasion, Marc Doyer, également porte-parole de l’association Verity, évoque pour Putsch les raisons qui le poussent à s’exprimer publiquement auprès de centaines de milliers de personnes sur TPMP. Cette séquence même de quelques minutes pourrait avoir un retentissement important au sein de la population française, alors que la loi sur le Pass Vaccinal vient d’être validée ce même jour par le Conseil Constitutionnel.

Marc, quelle est votre situation aujourd’hui avec votre épouse, Mauricette ?
Aujourd’hui je continue de m’occuper 24h sur 24h de Mauricette. C’est très lourd, il n’y a pas de mots tant cette maladie est horrible. Mauricette est dans un état stationnaire ce qui est plutôt surprenant, mais logique compte tenu de la nouvelle forme de la CJ post vaccinale. En terme de témoignages j’en reçois toujours beaucoup, et j’en suis à 21 cas de maladie de « la vache folle » c’est préoccupant sachant que c’est une maladie rare et que tous les cas ont le même profil: une forme fulgurante.

Depuis le déclenchement de la maladie de votre épouse, Vous vous échinez à recueillir les effets secondaires graves de la vaccination contre le Covid19. Où en êtes-vous de cette quête ?
J’espère une reconnaissance des victimes des effets secondaires et une transparence.

 

Vous avez décidé d’aller dans TPMP. Qu’attendez-vous de cette émission et quels messages souhaitez-vous faire passer ?
Je vais chez TPMP avec la volonté de faire reconnaître les victimes d’effets secondaires au même titre que les victimes du Covid. Je veux remettre l’humain au centre du débat, les femmes et les hommes ne sont pas uniquement des chiffres, il y a beaucoup de souffrance derrière tout ça.

 

Quel est votre regard sur les grands médias concernant les effets secondaires ?
Les grands médias pour la plupart n’ont plus de liberté rédactionnelle. Comme les politiques ces médias ont perdus la confiance des Français.

 

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à