fbpx

Génération corona(virus) : surveillance, spectacle, repentance…

par
Partagez l'article !

Tribune d’Henri Feng, Docteur en histoire de la philosophie

La loi instaurant le passe vaccinal a été approuvée par notre Parlement. Le texte est amendé quelque peu. Seulement, est-ce l’essentiel ? Puisque plus rien ne semble gêner l’accélération de l’agenda mondialiste au nom de la lutte contre la pandémie de Covid-19. De fait, notre président de la République, « progressiste » à grands pas, ne recule plus devant rien, d’où sa volonté d’« emmerder » les non-vaccinés, le 4 janvier, à l’occasion d’un entretien mené par des (é)lecteurs du Parisien , ne reconnaissant plus le statut de citoyen aux supposés « intouchables » (ce qui est condamnable eu égard à nos institutions). De la provocation non sans contradiction : « Jupiter » ou « L’emmerdeur », telle est la question. La conjugaison d’un ego infini et d’une infime puissance (politique). En outre, l’élève de Ricœur feint d’ignorer que le gouvernant n’est pas un capitaine de navire, mais le tisserand de la cité (Platon), celui qui est à même de (re)mettre en harmonie tous les citoyens, quel que soit le rôle social de chacun. Car Macron est un Moderne : pour lui, la politique se réduit à « l’art de distinguer l’ami de l’ennemi » (Carl Schmidt).

 

« L’élève de Ricœur feint d’ignorer que le gouvernant n’est pas un capitaine de navire, mais le tisserand de la cité (Platon), celui qui est à même de (re)mettre en harmonie tous les citoyens, quel que soit le rôle social de chacun »

 

Ainsi, « il faut que la vérité soit dite, le monde dût-il se briser en mille morceaux » (Fichte) : se creuse une fracture durable entre les « boomers » et les « millennials », les deux bouts du libertarisme. Des êtres numérisés, atomisés… Ce sont les premiers qui donnent le la, de féroces « résilients », des « tu n’auras pas ma haine », devenus soucieux précipitamment de leur rente et de leur santé, avec le portefeuille à droite, le cœur dans l’estomac, adeptes de l’avoir sans être, de l’« amour » en toute circonstance et à tout âge… Sexe, drogue, rock’n’roll, PMA, GPA, QR Code, même combat ! Comme si l’ordre libertaire contenait en germe le dernier des ordres totalitaires, chez ces enfants gâtés et peu aimables à l’endroit des nouvelles « races impures », ces « non-vaccinés » à l’ARNm, formule largement majoritaire pour contrer le coronavirus, peu efficace mais rapportant mille dollars à la seconde… Une course de vitesse pour ces légalistes, ceux qui défendaient les lois Pleven et Gayssot, alors qu’en réalité c’est l’amour qui conditionne la loi et non l’inverse. Un individualisme autoritaire, un fascisme doux, qui plus est sous l’égide d’un chef attiré par le souffre et la poudre.

 

« Un individualisme autoritaire, un fascisme doux, qui plus est sous l’égide d’un chef attiré par le souffre et la poudre »

 

Par ailleurs, toute la planète s’embrase : plus d’accès direct aux bars et aux restaurants pour les personnes rétablies en Allemagne, de fortes amendes en Italie, en Autriche et en Grèce, plus de délivrance de permis de conduire en Indonésie, plus de carte SIM au Pakistan, etc. Pire encore : des camps de quarantaine en Chine et en Australie. Certes, à quoi assiste-ton depuis que les républiques et les démocraties ont basculé dans l’état d’urgence permanent ? Des « villes intelligentes » où les chiffres sont manipulés, voire truqués, et où chacun se complait dans la fonction de judas. L’œil de Râ en tous et pour tous. Banalité du mal.

 

« À quoi assiste-ton depuis que les républiques et les démocraties ont basculé dans l’état d’urgence permanent ? Des « villes intelligentes » où les chiffres sont manipulés, voire truqués, et où chacun se complait dans la fonction de judas »

 

En France, une « vaccination » qui n’est pas obligatoire, mais à laquelle il faut souscrire sous peine de devoir « se repentir », bien que notre État ne souhaite pas lui-même se porter garant contre les effets graves ou mortels, ceux du sérum à ARNm en particulier. Le résultat de l’omerta sur les conflits d’intérêts et les gestions purement managériales des hôpitaux publics… Renversement de la charge de la preuve… « Nous sommes en guerre ». Oui, mais « on n’est pas que des cobayes »… Une guerre entre, pêle-mêle, pfizerés et covidés ! Un jour sans fin.

 

Photo by sentidos humanos on Unsplash

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à