fbpx

(Vidéo) La France aux portes du passeport vaccinal comme l’arme ultime pour la mise à mort sociale de millions de Français

par
Partagez l'article !

La France est aux portes du passeport vaccinal et se dirige tout droit vers la suppression des libertés fondamentales de ses citoyens érigées depuis la Révolution française. La déflagration a été brutale suite aux annonces de Jean Castex. Des millions de Français ont été désignés officiellement comme les boucs émissaires d’une crise sanitaire dont la gestion gouvernementale pose aujourd’hui de graves et légitimes questions dans tous les domaines.

Partagez l'article !

Le « vaccin » devait dès la première « injection » nous faire espérer revenir à « la vie d’avant ». La 3ème dose est en cours et la 4ème est déjà sur la table selon Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique. Il ne devait jamais y avoir de pass sanitaire. Les Français l’ont eu début août 2021. Il devait prendre fin en novembre 2021. Il est toujours en vigueur, encore plus restrictif dans son application et dans ses contrôles par les forces de l’ordre sans date de fin. Le 25 novembre 2021, Olivier Véran, ministre de la Santé assurait qu’il n’y aurait jamais de Pass vaccinal en France. Ce vendredi 17 décembre en début de soirée, Jean Castex a annoncé qu’un projet de loi serait porté dans ce sens dès le début du mois janvier. Idem pour la vaccination des enfants qui, il y a quelques mois, était qualifiée de « délires de complotistes ». Elle est aujourd’hui possible pour les 5-11 ans. Et rien ne dit qu’elle sera pas adossée à ce passeport vaccinal dès janvier. Enfin, le vote à distance est aujourd’hui plus que jamais à redouter pour la Présidentielle en avril 2022 alors que les membres du gouvernements martelaient dans les médias il y a quelques semaines que cela ne serait jamais le cas. L’accélération est aujourd’hui fulgurante et nous emporte vers un autoritarisme qui ne se cache plus.

Le premier ministre dans tweet toujours ce vendredi soir, a même qualifié « d’inadmissible que le refus de quelques millions de Français de se faire vacciner mette en risque la vie de tout un pays et entame le quotidien d’une immense majorité de Français qui a fait preuve de responsabilité depuis le début de cette crise« . La stigmatisation du gouvernement envers des millions de Français est aujourd’hui officielle et elle engagera la suppression des libertés les plus fondamentales et pulvérisera ce qu’il restait de cette idée de « faire nation ». La stratégie de ce pouvoir repose assurément sur le labyrinthe du chantage vaccinal dont les vaccinés d’aujourd’hui seront les non-vaccinés de demain.

 

« Le naufrage de cette politique vaccinale massive pour atteindre le zéro Covid saute aux yeux des Français qui regardent la situation en face »

 

Il est aussi une réponse à une réticence de plus en plus grande de centaines de milliers de double vaccinés qui, aujourd’hui, renâclent et traînent franchement des pieds à faire la troisième dose, tout en sachant que dans quelques semaines, ils seront contraints de subir la quatrième et dans quelques mois, la cinquième, dans une histoire sans fin. Car le naufrage de cette politique vaccinale massive pour atteindre le zéro Covid saute aux yeux des Français qui regardent la situation en face.

Depuis hier soir, l’opposition s’indigne sur les réseaux sociaux alors qu’un nouveau samedi de manifestations est prévu. Florian Philippot parle de « déclaration de guerre », Fabrice Di Vizio demande « de ne pas céder à la peur », prévoit des actions et évoque « la tyrannie ». Jean-Frédéric Poisson, quant à lui, parle de « mensonges permanents et d’un mépris de l’Homme ».

 

« Elle doit nous alerter sur une détérioration fulgurante et assumée d’un gouvernement qui ne masque plus ses intentions autoritaires

et aspire à la mort sociale de millions de Français »

 

Et c’est une vive inquiétude et une réaction forte aujourd’hui qui doivent animer les Français, épris de libertés individuelles, d’égalité et de fraternité. Elle doit nous alerter sur une détérioration fulgurante et assumée d’un gouvernement qui ne masque plus ses intentions autoritaires et aspire à la mort sociale de millions de Français.

Ce que l’on croyait impossible il y a encore quelques semaines, est en train de s’abattre sur des millions de compatriotes, qui, malgré, les brimades, les accusations de complotismes, les menaces, les coercitions, les stigmatisations, le chantage, l’extorsion doivent continuer de défendre, contre vents et marées,  le destin de la France afin qu’il continue de s’inscrire dans nos valeurs les plus chères : liberté, égalité et Fraternité. Car, en réalité, cette crise n’a plus rien de sanitaire et se dévoile comme un contrôle politique de la population. Comment le nier ?

Car si ce projet fou touche son but, notre identité, notre art de vivre, notre vie à la Française forgés au fil des siècles de ce pays séculaire et brillant, se brisera irrémédiablement. Et personne n’a envie de vivre ce qu’il pourrait advenir si les émotions populaires venaient à se réveiller.  Résistons pour retrouver notre liberté totale et entière !

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à