fbpx

(Vidéo) Le grand quotidien allemand Bild s’excuse de son traitement médiatique pendant la crise sanitaire sur le traitement réservé aux enfants

par

C’est un mea-culpa totalement passé sous les radars médiatiques en France. Et c’est assez stupéfiant tant la déclaration de Julian Reichelt, rédacteur en chef du grand quotidien allemand Bild fait l’effet du bombe. En effet, Julian Reichel s’est excusé dans une vidéo postée le 28 mai dernier sur la chaîne YouTube du journal pour le traitement médiatique par la rédaction porté sur le Covid19 et les enfants.

« Des millions d’enfants dans ce pays, dont nous sommes tous responsables en tant que société, je voudrais dire ce que notre gouvernement fédéral et notre chancelier n’ont pas encore osé dire : nous vous demandons pardon. Nous vous demandons pardon’
Aux victimes de violence, de négligence, d’isolement, de solitude émotionnelle. Car la politique et les médias rapportent cela à ce jour, comme un poison, et vous donne le sentiment que vous êtes un danger mortel pour notre société.
Vous ne l’êtes pas, ne vous laissez pas persuader de cela. Nous devons vous protéger, pas vous, nous.

(…) Les Suédois n’ont jamais fermé leurs écoles. Ils ont été à la hauteur de leur responsabilité envers les enfants. Nous ne le sommes pas. La ministre de l’enfance vient de quitter prématurément ses fonctions afin de pouvoir préparer une campagne électorale (…) Franziska Giffey est partie sans laisser de post-it avec deux phrases sur ce qui pourrait être mieux fait pour les enfants. Il n’y a pas d’expression plus cynique d’indifférence envers ceux qui leur sont confiés. (…) Y a-t-il eu le sommet de Merkel pour les enfants ? Non. Au lieu de cela, on a dit à nos enfants que s’ils osaient être des enfants, rencontrer leurs amis, ils tueraient leur grand-mère. Rien de tout cela n’a jamais été prouvé scientifiquement. C’était facile à dire parce que les enfants ne se défendent pas et ne votent pas. »

«Pardon pour cette politique et cette couverture médiatique qui, comme un poison, vous a inculqué le sentiment que vous étiez un danger mortel pour la société»

Julian Reichelt reconnaît ne pas avoir été assez critique sur la politique sanitaire du gouvernement fédéral envers les enfants pendant l’épidémie de Covid19 et demande pardon à ses lecteurs. Le rédacteur en chef du Bild déplore également que les médias qui ont critiqué  les décisions du gouvernement se sont vus refuser l’accès aux débats avec des experts mis en place par la chancellerie.

La charge est dure contre la politique sanitaire d’Angela Merkel et les autorités sanitaires allemandes. Et le plus effrayant dans cette histoire, c’est le silence absolu des grands médias français sur ces plates excuses de la part de l’un des plus grands quotidiens allemands.

De quoi se poser beaucoup de question sur le traitement de la crise sanitaire des grands médias français depuis mars 2020. Car difficile de croire que nos confrères n’aient pas eu vent de cette déclaration.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à