fbpx

(Vidéo) Nathalie Merci, collectif Les Pendus : « On nous interdit de manifester ! Merde à la fin ! »

par

Nathalie Merci, co-fondatrice du Mouvement les Pendus qui se déclare apolitique et qui regroupe de très nombreux indépendants, restaurateurs, artisans indépendants a pris la parole ce vendredi 30 avril dans une vidéo sur Facebook.

Alors qu’un rassemblement était prévu à Paris ce 1er mai, comme beaucoup d’autres dans la capitale pour cette fête du travail, Nathalie Merci a annoncé en Facebook Live ce vendredi 30 avril en fin de journée que le rassemblement avait été annulé « à cause de manque d’effectifs de police » par la Préfecture. Le rassemblement aux Invalides était organisé aux côtés de collectifs comme « Reinfo Covid » ou « Laissons les médecins prescrire » ce samedi 1er mai afin de rassembler les citoyens opposés aux restrictions sanitaires.

La députée Martine Wonner et l’avocat Maitre Brusa devaient également y participer. Suite à cette annulation, Martine Wonner a réagi sur son compte twitter indiquant que sa présence et celle de Carlo Brusa était qualifiée de « non grata ». Elle parle même « d’un requiem pour la démocratie en France« . Elle a annoncé également se retirer avec Maitre Brusa des déclarants de la manifestation.

Nathalie Merci a fait part de son exaspération suite à cette interdiction et elle estime que « cette manifestation avait été préparée très en amont avec la mise en place d’un service d’ordre et d’un point médical ». Elle a déploré que « les indépendants soient des laissés-pour-compte et qu’on ne veut pas nous entendre ».

Elle a ajouté que le collectif serait à Paris coûte que coûte et irait manifester pour se faire entendre et crier son désespoir face à une situation économique qui devient de plus en plus compliqué pour les indépendants, appelés charitablement de non-essentiels par le gouvernement. Les revendications portent également sur les mesures et aussi le pass sanitaire qui semble se dessiner un peu plus clairement chaque jour.

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à