fbpx

Enquête : une défiance toujours accrue des Français pour leur classe politique

par

Le « baromètre de la confiance politique » est une enquête académique de référence. Elle est publiée par le Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

Comme son nom l’indique, elle traite de la confiance des Français et des Européens envers les politiciens et les institutions. L’enquête a été réalisée à la fois en ligne et sur le terrain. Un échantillon de 7 558 personnes y a répondu, entre le 20 janvier et le 11 février 2021. Ce panel représente les populations françaises, britanniques, allemandes et italiennes de plus de 18 ans.

À l’approche de l’élection présidentielle de 2022, nous nous attarderons sur les chiffres clés et les tendances de fond. Elles ont été extraites du baromètre de la confiance politique, vague 12. La problématique principale est la suivante : « En quoi les Français ont-ils confiance aujourd’hui ? »

Les chiffres clés en politique
Avec une hausse de 4 points par rapport à l’année précédente, 64 % des participants ont une opinion « favorable » du conseil municipal. 39 % d’opinions sont « confiantes » pour le Sénat, et 38 % le sont pour l’Assemblée nationale. 65 % des Français ont une plus grande confiance en leur maire, contre 37 % envers le président de la République. 34 % sont par ailleurs plus loyaux envers le Premier ministre. Enfin, près de 65 % pensent que leurs dirigeants et élus sont « plutôt corrompus ».

Si seuls 49 % des Français s’intéressent à la politique, pour 55 % d’entre eux la démocratie ne fonctionne « pas très bien ». Inversement, en Allemagne, 67 % disent de leur démocratie qu’elle fonctionne « bien », et 79 % de la population déclare s’y intéresser.

La tendance en matière d’organisation
55 % des Français soutiennent que la convention citoyenne des Gilets jaunes devrait être « obligatoirement mise en œuvre par le gouvernement ». Pareillement, afin de « renforcer la confiance dans les institutions », 54 % des Français plébiscitent le Conseil économique, social et environnemental (CESE). Cette organisation doit en effet permettre aux citoyens et à la société civile d’émettre leurs avis à leur gouvernement.

Les effets du COVID-19
En ces temps de pandémie, 41 % des Français ressentent de la « lassitude », contre 34 % qui éprouvent de la « morosité » . De manière générale, 85 % des personnes enquêtées accordent leur confiance au personnel médical, et 81 % la donnent aux hôpitaux. Par ailleurs, malgré les récentes altercations avec la police, cette institution recueille encore la confiance de 69 % des personnes sondées.

 

Résultats du baromètre de la confiance politique du 22 février 2021 (OPINIONWAY pour le CEVIPOF)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à