fbpx

Jennifer Cohen Solal : « C’était la première fois que des chefs pâtissiers s’associaient autour d’un projet commun destiné au grand public »

Les deux célèbres chefs pâtissiers Claire Heitzler et Nicolas Bernardé réunis par Jennifer Cohen Solal à l’occasion du projet l’Ultime pour « créer un dessert fédérateur ». L’innovation au service de la pâtisserie a été pensé pour « offrir aux Français une Parenthèse gourmande afin de s’évader le temps d’un dessert ». Jennifer Cohen Solal revient pour Putsch sur ce gâteau ultime et ses secrets de fabrication.

propos recueillis par

Quelle est la genèse de ce concept « L’ultime »?
L’Ultime est né de la volonté d’allier ma passion pour le digital et mon amour pour la pâtisserie. Après plus de 10 ans dans le digital, j’ai vu, dans l’essor de la livraison à domicile, une réelle opportunité pour le milieu de la pâtisserie encore timide face à l’explosion du e-commerce. Le but Ultime était donc de créer LE gâteau qui mettrait enfin tout le monde d’accord en termes de goûts, de qualité de service et de simplicité d’accès tout en valorisant le savoir-faire et les producteurs français. 
Pour relever ce challenge nous avons imaginé une recette qui s’appuierait sur des études poussées afin de connaître à la perfection les goûts et les attentes des Français en matière de pâtisserie et d’expérience. Nous avons ensuite soumis ce cahier des charges non pas à un, mais à plusieurs grands chefs pâtissiers reconnus pour leur savoir-faire, créativité et expertise. Ensemble, nous avons créé la première pâtisserie à 8 mains. Cette démarche permet de faire participer les consommateurs à la création.
Démocratiser la pâtisserie sans la désacraliser, tel est l’objectif de L’Ultime pour que tout le monde puisse déguster chez soi une pâtisserie de chef. L’Ultime est plus qu’une pâtisserie, c’est une expérience totalement innovante.

 

« Le but Ultime était donc de créer LE gâteau qui mettrait enfin tout le monde d’accord en termes de goûts, de qualité de service et de simplicité d’accès tout en valorisant le savoir-faire et les producteurs français »

 

Quel bilan tirez-vous du meilleur gâteau du monde ? Quels furent les retours des consommateurs ?
Depuis notre lancement en septembre 2019, nous avons livré près de 10 000 gâteaux, lancé une gamme de crèmes glacées, créé La Parenthèse et avons encore plein de projets !
Nous en tirons un bilan très positif même si la dernière année n’a pas été simple. Ce qui nous encourage c’est quand nous voyons que 20% de nos clients sont des clients fidèles et quand on reçoit régulièrement des messages et photos pour nous remercier !
Etant obsédée par la satisfaction client, nous sommes très à l’écoute des retours des consommateurs, et avons amélioré beaucoup de choses grâce à eux : nos packagings par exemple (nos gâteaux sont désormais livrés dans des sacs isothermes car il leur arrive très souvent de faire de longs voyages), nos moules pour faciliter la découpe de notre nouveau gâteau La Parenthèse, nous proposons également depuis peu un service de click&collect…

 

 

Comment avez-vous pu réunir autour de ce projet ces chefs pâtissiers parmi les plus réputés du monde ?
Cela a en effet été très délicat de réunir ces personnalités qui ont des emplois du temps ultra chargés et des projets plein la tête !
 C’était tout de même la première fois au Monde que des chefs pâtissiers s’associaient autour d’un projet commun destiné au grand public.
Ce qui, je pense, les a convaincus, c’est de prendre part à un projet innovant qui marque un tournant dans le monde de la pâtisserie et de la Foodtech. C’est aussi de toucher une nouvelle clientèle, plus jeune,plus digitalisée. Et enfin, participer à une aventure humaine unique.
 Malgré des personnalités très différentes, nous avons pu travailler dans une très bonne ambiance, chacun apportant son savoir-faire. On s’est tous dépassés pour créer des recettes qui se veulent fédératrices et intemporelles.

 

« C’était tout de même la première fois que des chefs pâtissiers s’associaient autour d’un projet commun destiné au grand public »

 

Nouvelle idée, nouveau challenge « La Parenthèse » en quelques mots, d’où est venue cette idée ?
Après l’année que nous avons passée, nous avions envie que les Français puissent s’offrir une véritable « parenthèse ».
Depuis déjà plusieurs mois, nous interrogions nos clients et l’ensemble de la communauté sur le gâteau dont ils rêvaient pour l’hiver et qu’ils nous réclamaient. Nous avons donc sollicité les chefs les plus expérimentés pour répondre à ce cahier des charges précis.

Qu’entendez-vous par un dessert fédérateur ? Combien de gens ont été sondés pour élaborer ce nouveau projet culinaire ?
Un dessert fédérateur, selon nous, c’est un dessert qui doit plaire au plus grand nombre, les petits comme les grands. C’est pour cela que c’est très important pour nous d’être à l’écoute de la communauté qui est constituée de plusieurs milliers de personnes, de les interroger, puis de leur faire goûter. Nous mettons le savoir-faire des chefs au service des gourmands.

 

« Un dessert fédérateur, selon nous, c’est un dessert qui doit plaire au plus grand nombre, les petits comme les grands »

 

Comment avez-vous su convaincre  les chefs Claire Heitzler et Nicolas Bernardé de s’associer à ce projet et d’élaborer ce gâteau ?
Claire et Nicolas connaissaient déjà L’Ultime ainsi que nos créations. L’idée de la collaboration s’est faite naturellement, tout d’abord parce que les deux chefs s’apprécient à la fois humainement et professionnellement, et parce que nous partageons les mêmes valeurs et la même vision pour La Parenthèse : un gâteau gourmand à base d’agrumes de saison avec un sourcing de qualité et qui soutient nos producteurs touchés par la crise.

 

 

Comment déguster ce gâteau et où le commander ?
La Parenthèse se partage et se déguste bien fraiche. Elle se commande directement sur www.lultime.fr ou sur les applications Epicery, Deliveroo et BartApp.

 

Le gâteau Ultime est disponible en ligne au tarif de 45 euros et peut être commandé sur ultime.fr

 

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à