fbpx

(vidéo) Jean-François Copé : « Je n’aime pas beaucoup les référendums car on ne vote jamais à la question posée »

par

Jean-François Copé, ancien ténor des Républicains, Maire de Meaux était l’invité de la matinale de Sud Radio le 26 janvier dernier au micro de Patrick Roger.

Et lorsqu’il a été question du sujet brûlant du référendum, Jean-François Copé a déclaré ne pas y être favorable :  » Je n’aime pas beaucoup les référendums, car on ne vote jamais pour la question qui est posée. Cela donne lieu à toute les dérives extrémistes et populistes. Ce sont des moments de radicalisation« .  

« Le grand rendez-vous c’est l’élection, l’élection présidentielle pour un programme, pour un homme, pour un projet politique et une manière de gouverner » s’est-il expliqué. Alors que la France est de plus en plus divisée, que la légitimité de la parole politique est au plus bas et que les élections de toutes sortes pâtissent d’une abstention de plus en plus massive, Jean-François Copé affirme à nouveau une tendance de fond chez les partis historiques, à savoir se prémunir des référendums et de la décision majoritaire des Français. Le dernier en date étant le référendum pour la traité constitutionnel en 2005 ( dit de Lisbonne) qui a emporté une majorité de « Non » en opposition au Traité qui a été ratifié en février 2008 par le Congrès sous Nicolas Sarkozy contre la souveraineté des Français.

En post-démocratie, rien de nouveau du côté de Jean-François Copé.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à