fbpx

(Vidéo) Déclaration troublante de Pascal Canfin, PDT de la commission Environnement du Parlement européen : «Certains éléments clés du contrat entre un labo et la Commission européenne sont biffés»

par

Voilà une vidéo passée totalement inaperçue dans les grands médias et qui pourtant est édifiante dans ce qu’elle donne comme information troublante sur les contrats entre un laboratoire pharmaceutique allemand CureVac et la commission européenne sur le vaccin anti-Covid 19.

Pascal Canfin, Président de la commission Environnement du Parlement européen et député européen sous la bannière Renaissance d’obédience macroniste affirme dans une vidéo publiée sur son compte twitter le 12 janvier dernier qu’un seul laboratoire a accepté de montrer le contrat passé avec la Commission européenne concernant le vaccin pour cette épidémie sanitaire ( à la différence de tous les autres). De plus, seulement 45 minutes, toujours d’après Pascal Canfin, lui ont été accordées pour lire un contrat d’une soixantaine de pages.

Mais ce qui suit dans cette déclaration postée sur son compte twitter est troublante : « Certains éléments clés du contrat entre ce laboratoire et la commission européenne sont biffés. Il sont surlignés en noir alors que nous exigeons bien évidemment la possibilité de lire l’intégralité de ces contrats. Or le prix  auquel on achète ces vaccins est biffé ( surligné en noir donc illisible), deux paragraphes probablement clés en matière de régime de responsabilité juridique sont également biffés. Toutes les lieux de productions sont aussi biffés. »

Pascal Canfin déclare avoir demandé à la Commission européenne depuis le mois de septembre 2020, que ces contrats soient passés dans le domaine public, en intégralité, une fois qu’ils sont signés et que le vaccin est autorisé « de façon à créer la confiance des citoyens et éviter aussi les fausses rumeurs et les intox pour avoir un débat démocratique sur la réalité de ce qui a été signé entre la Commission européenne et les laboratoires« .

 

( Capture d’écran Twitter)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à