fbpx

Loi sur la sécurité globale : quels sont les députés qui ont voté pour l’article 24?

par

Ce vendredi, l’Assemblée nationale a voté en scrutin public l’article 24 de la loi de sécurité globale qui pose beaucoup de questions sur son application réelle.

L’article 24 a été adopté par 146 voix pour et 24 contre. Cet article prévoit notamment de pénaliser d’un an de prison et 45.000 euros d’amende, «sans préjudice du droit d’informer», la diffusion de «l’image du visage ou tout autre élément d’identification» d’un agent de la police nationale, gendarme ou d’un agent de police municipale, «dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique».

Cet article 24 vise donc à pénaliser la diffusion d’images des forces de l’ordre et empêcher ainsi l’identification personnelle des policiers et de gendarmes pour les protéger dans leur vie privée. Soit.

Gérald Darmanin et les syndicats policiers insistent sur une mesure qui permettra de « protéger ceux qui nous protègent » des communications haineuses sur les réseaux sociaux et des actes délictueux qui pourraient survenir.

Mais il se pose la question de l’application de cette loi sur le terrain pour l’ensemble des journalistes et de scitoyens pacifiques qui filment l’action des policiers sans volonté de nuire. Ainsi, mardi soir dernier, la situation a donné un triste aperçu de ce que cela pouvait donner sur le terrain avec l’interpellation de deux journalistes, notamment une confrère de France 3 qui faisait son travail.

Ajouté à cela, le nouveau schéma du maintien de l’ordre mis en place par Gérald Darmanin en septembre dernier, le cocktail pour la liberté de la presse et celui d’informer est sérieusement mis à mal par ces nouveaux dispositifs qui posent beaucoup de questions sur les visées réelles du gouvernement.

Plusieurs rassemblements se sont déroulés en France ce samedi à l’appel de nombreux syndicats, collectifs et de citoyens en colère. Celui de la place du Trocadéro s’est terminé dans la confusion avec notamment une nasse de dizaines de journalistes en fin de manifestation.

Découvrez quels sont les députés qui ont voté pour et contre cette proposition de loi très controversée et qui apparait aujourd’hui comme une atteinte grave à la liberté d’informer, notamment par le biais de son article 24

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à