fbpx

Benoît Dubois (Association des éditeurs belges): « Le livre fait partie des biens essentiels pendant le confinement »

Benoit Dubois est le directeur de l’ADEB, l’association des éditeurs belges. A la différence de la France les libraires belges ont le droit de rester ouverts et recevoir du public. La décision prise par le gouvernement du « plat pays » montre qu’on peut aborder différemment les mesures contre la diffusion de la Covid-19.

propos recueillis par

“Il n’y a rien de mieux que d’ouvrir un livre pour s’évader de la situation terrible que nous vivons”. Ainsi s’exprimait, fin octobre 2020, le vice-Premier ministre Georges Gilkinet dans les colonnes du quotidien Le Soir.  L’élu expliquait de cette façon à nos confrères, le choix de son gouvernement de permettre aux librairies de rester ouvertes, lors du second confinement.

Dans ce nouvel entretien accordé à Putsch, le directeur de l’ADEB, Benoît Dubois (déjà interviewé lors du premier confinement) a commenté les décisions prises par le gouvernement belge. Le chef de l’Association des Editeurs Belges a souligné le rôle important joué par les libraires dans le maintien en vie de la culture, pendant cette situation exceptionnelle, ainsi que dans l’éducation des plus jeunes.

Pour le directeur de l’ADEB, la crise que nous traversons aura aussi des effets sur le monde de l’édition. En ce sens, Benoît Dubois prévoit  le développement du livre numérique. Cependant, selon lui, certains types de publications comme la BD pourraient être « épargnées » par ces changements.

Retrouvez ci-dessous l’interview de Benoît Dubois :

 

 


(Benoit Dubois – directeur ADEB – © Aurore Delsoir)

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à