fbpx

(Vidéo) Thibaud Vézirian : «  »Pour certains, en Turquie, le mot « arménien » est encore considéré comme un insulte. Mais naturellement cela ne vaut pas pour tout le monde »

Thibaud Vézirian est l’un des journalistes sportifs le plus connus de France. Il est quotidiennement sur CNews et sur La Chaîne de L’Equipe. Pour Putsch, il a accepté d’évoquer le conflit qui oppose le pays de ses ancêtres, l’Arménie, à l’Azerbaidjan dans la région du Haut-Karabagh. Pour Thibaud Vézirian, les tensions entre les deux pays, ne doivent pas mener à des généralisation sur les peuples.

propos recueillis par

Depuis quelques semaines, la région du Haut-Karabagh est le théâtre d’un nouveau chapitre de la guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Ce territoire, peuplé par une majorité d’Arméniens, s’est organisé en république autonome à l’intérieur de l’Azerbaïdjan. Mais Baku n’a jamais reconnu cette situation. Ce conflit, qui dure depuis la fin de l’URSS, est très suivi aussi en France, où réside une importante communauté d’origine arménienne.

 

Putsch a rencontré Thibaud Vézirian, journaliste sportif sur CNews et la chaîne de L’Equipe, descendant d’Arméniens qui ont fui le génocide de 1915. Selon lui, le conflit ne se joue pas seulement dans cette région, mais également sur internet.

 

« Quand je parle des guerres, des droits de l’homme, des religions, sur les réseaux sociaux je vois une propagande très organisée. Il y a des « bons soldats » et des robots, organisés par ces pays-là. Ils viennent vous troller ou insulter »

 

Thibaud Vézirian, veut éviter les généralisations et invite à ne pas faire retomber les « fautes » des gouvernements sur leurs peuples, notamment les Turcs.

 

« Pour certains, en Turquie, le mot « arménien » est encore considéré comme un insulte. Mais naturellement cela ne vaut pas pour tout le monde »

 

L’Arménie est un pays majoritairement chrétien. L’Eglise Apostolique Arménienne est l’une des plus anciennes du monde. L’Azerbaïdjan est peuplé par une majorité musulmane. Pour Thibaud Vézirian si, en 1915, le génocide arménien avait pour but le nettoyage ethnique du pays, dans le conflit actuel, la religion n’est pas l’une des cause des affrontements.

Retrouvez l’interview vidéo de Thibaud Vézirian  ci-dessous :

 


(crédit image à la une : Thibaut Vézirian – © T. Vézirian)

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à