fbpx

« Censure pour les opinions injustes » : les propos très dérangeants d’un sociologue sur France Inter

par

C’est une séquence pour le moins étonnante tirée de la matinale de France Inter où Léa Salamé et Nicolas Demorand recevaient le sociologue Geoffroy de Lagasnerie.

Les propos tenus par ce sociologue sur une radio du service public ont de quoi interroger les auditeurs et nombreux de nos concitoyens sur sa vision très particulière de la liberté d’expression en France : « Je pense que la politique est de l’ordre de l’antagonisme et de la lutte et j’assume totalement le fait qu’il faille reproduire un certain nombre de censures dans l’espace public, pour rétablir un espace où les opinions justes prennent le pouvoir sur les opinions injustes. »

Geoffroy de Lagasnerie distingue très clairement les « opinions injustes » des opinions justes » et affirme qu’une certaine forme de censure pour faire taire ces idées qu’il semble considérer comme non acceptables. Il exclut toute forme de débat : « Moi je suis contre le paradigme du débat, contre le paradigme de la discussion ».

Et il ne s’arrête pas là et poursuit son exposé : « Quand vous avez sur une chaîne d’info en continu des débats d’extrême droite ou semi racistes, tout le monde sait que c’est fait pour ça, et tout le monde va se mettre à réagir ça. (…) On se met à être contaminé dans nos espaces de gauche par ces prises de parole complètement délirantes plutôt que les laisser tranquilles dans leur coin à faire le silence, les renvoyer à leur insignifiance. »

Ainsi, Geoffroy de Lagasnerie conceptualise doctement l’ostracisme de certaines idées sur une radio de service public par « une certaine forme de censure » lorsqu’on parvient plus à convaincre argument contre argument.

( capture d’écran du compte twitter de France Inter)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à