fbpx

(Vidéo) Hong Kong : Après une arrestation éclair, l’opposant Joshua Wong devra comparaître devant les juges

par

Joshua Wong, opposant au régime de Pékin a annoncé hier son arrestation dans un tweet. La nouvelle a fait le tour du monde. Le jeune opposant a ensuite tourné une vidéo où il explique ce qu’il s’est passé que Putsch publie en exclusivité.

La répression du gouvernement chinois sur la région à administration spéciale de Hong Kong, ne faiblit pas.  Le 24 septembre 2020, on a appris l’incarcération de Joshua Wong, l’un des leaders du mouvement démocratique hongkongais qui demande le maintien de la démocratie dans cette ancienne colonie britannique.

Joshua Wong est revenu sur cette incarcération et son jugement à venir dans une vidéo.

Dans un tweet sur le compte twitter de Joshua Wong, on a pu lire ce 24 septembre  : « Joshua a été arrêté alors qu’il se présente au poste de police central vers 13 heures aujourd’hui (heure locale de Hong Kong, ndlr). L’arrestation est liée à la participation à un rassemblement non autorisé le 5 octobre l’année dernière. Il aurait également violé la loi anti-masque draconienne ».

Peu avant 11h30, un nouveau tweet sur le profil de Joshua Wong a annoncé sa libération : « Il n’y a rien à célébrer pour cette sortie (de prison, ndlr) bizarrement rapide (…) l’affaire sera présentée devant la Cour des magistrats de l’Est le 30 septembre à 14h30, à la veille de la décision de la Chine de valider l’arrestation de 12 jeunes militants ainsi que de sa fête nationale ».

Dans un nouveau tweet, le jeune opposant a expliqué qu’il risquait de 1 à 5 ans de prison. De plus il a rappelé que d’autres activistes sont incarcérés en Chine et à Hong Kong.

 

Joshua Wong (interviewé par Putsch à deux reprises : 1ère interview , 2ème interview) n’est pas le seul militant arrêté. Suite à l’entrée en vigueur, fin juin 2020, de la « loi de sécurité », de nombreuses arrestations de manifestants ont eu lieu dans la ville autonome. Par exemple, le 10 août 2020, l’activiste Agnès Chow avait été incarcérée. Un autre leader de la contestation, Nathan Law (interviewé par Putsch en 2019) a réussi à quitter la ville avant d’être arrêté, en se réfugiant à Londres. En Europe, il continue a dénoncer les abus du pouvoir chinois sur les liberté des hongkongais. Par exemple, lors du tour en Europe du ministre chinois des affaires étrangères, Nathan Law avait manifesté avec des parlementaires italiens à Rome et écrit une lettre au président français Emmanuel Macron.

 

(Mise à jour du 30 septembre 2020)

Les juges de Hong Kong ont relâché sous caution Joshua Wong. Cependant, dans leur décision, prise le 30 septembre 2020, ils l’ont formellement accusé d’avoir participé à un rassemblement non autorisé en octobre 2019 et d’avoir violé une loi anti-masques de la ville, dont Putsch avait parlé il y a quelques jours. Le jeune activiste ne pourra pas quitter Hong Kong.

Le militant pro démocratie a réagi via Tweeter à la décision de la cour, en annonçant qu’il continue à réclamer la démocratie pour l’ancienne colonie britannique.


 

(photo à la une : Joshua Wong – DR)

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à