fbpx

Christophe Naegelen (Député): « Ce n’est pas normal qu’en France on laisse des zones de non-droit »

(VIDÉO) Christophe Naegelen est député des Vosges. Il a été le rapporteur de la « commission d’enquête sur la situation, les missions et les moyens des forces de sécurité » et siège dans d’autres commissions parlementaires. Dans l’interview qu’il vient d’accorder à Putsch, il a abordé plusieurs thèmes d’actualités nationales et internationales : la sécurité, l’Union européenne, la Turquie et la situation économique.

propos recueillis par

Christophe Naegelen a été élu sans étiquette en 2017 pour, ensuite, adhérer au groupe de l’UDI à l’Assemblée Nationale. Il a été le rapporteur de la Commission d’enquête sur la situation, les missions et les moyens des forces de sécurité, ainsi que membre de la commission des affaires étrangères et d de l’Union européenne à l’Assemblée Nationale. Il siège actuellement à la commission des finances. Le 23 juillet 2019, Christophe Naegelen  a voté contre le CETA, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada.

Pour lui il faut donner des moyens à la police et à la gendarmerie. M. Naegelen ne partage pas l’idée selon laquelle, en France il y aurait un « sentiment d’insécurité ». « Il y a certains endroit où il y a une vraie insécurité … Ce n’est pas normal que dans un pays comme la France on laisse des zones de non droit et qu’on laisse des criminels faire la loi ».

Au sujet de l’éducation des jeunes, pour l’élu de la troisième circonscription des Vosges, « il faut réinstaurer une certaine discipline et un certain respect, notamment de l’autorité ».

Dans son activité sur le terrain, M. Naegelen s’est battu pour maintenir ouverte une maternité de sa circonscription, celle de Remiremont. Il estime que « dans le domaine de la santé on ne doit pas parler d’économie« . A propos de la gestion de la crise du Covid-19, « on a eu une vision centralisé de la crise ». Le député a rappelé que, dans les Vosges, « des directeur et des directrices d’Ehpad ont alerté l’ARS départementale mais, au lieu d’avoir une réponse rapide, les informations sont remontées à l’ARS régionale et au ministère ». Suite à la crise sanitaire, il s’est dit  favorable à la régionalisation des ARS qu’on expérimente actuellement en Normandie.

Sur la Turquie M. Naegelen estime que l’Union Européenne devrait faire entendre sa voix de façon plus forte.  Pour le député, l’UE aurait certains leviers économiques et « il ne serait pas illogique que l’on défende Chypre et la Grèce ».

Christophe Naegelen est également un entrepreneur. Au sujet de la concurrence entre les pays européens, il a remarqué « qu’on fixe des lois pour les pays européens, tout en étant plutôt laxiste sur les pays qui importent » en Europe.

Retrouvez l’interview intégrale dans la vidéo ci-dessous

 

 

 


(image à la une : le députe Christophe Naegelen, photo libre de droits)

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à