fbpx

Le Mans 66 débarque sur Canal +

par

Alors que l’industrie du cinéma subit une crise sans précédent et que la fréquentation des salles est de plus en plus mince, les abonnés de Canal + auront la chance de profiter depuis leur domicile d’un film qui aura marqué l’année précédente dans les salles. En effet, quelques mois après sa sortie au cinéma, Le Mans 66 débarque à la télévision et c’est comme très souvent Canal + qui aura le privilège de diffuser ce film auréolé de deux Oscars.
Grande réussite en salle, le film devrait à nouveau faire face à de nombreux commentaires dithyrambiques dès son arrivée sur petit écran.

Une histoire vraie à la sauce américaine 
Basée d’après des faits réels qui ont contribué à la légende du sport automobile, vous vous retrouverez dès le début du film au milieu d’un combat acharné entre deux constructeurs, à savoir Ford et Ferrari. Au commencement des années 1960, Ford, icône de l’industrie américaine, se retrouve plongée dans d’importantes difficultés financières. Les solutions tardent à venir. Et c’est ainsi que l’excitation du film et naturellement de l’histoire intervient. Henry Ford, second du nom et fils de l’illustre fondateur de la marque, semble avoir trouvé la perle rare parmi les idées élancées pour sauver la firme. Il veut racheter Ferrari.
Cependant, Enzo Ferrari n’y voit pas d’un si bon oeil et la rencontre tourne au fiasco. Quelques semaines plus tard, Fiat actera le rachat de la firme au cheval cabré. Vexé au possible, Ford II n’a qu’une seule idée en tête : la vengeance. Par le biais d’un véritable coup de poker, d’un tournant rare dans son histoire, Ford va mettre toutes ses forces dans une seule et unique entreprise. Ce n’est en rien le coup de poker que vous pourriez imaginer lorsque vous jouez au poker gratuitement. Tout diffère et il s’agit là bien plus que d’un tapis. Tout le monde se retrouvera rapidement impacté et ancré dans ce nouveau projet.
Afin de retrouver de sa superbe et d’assouvir son désir, Ford et son entreprise ne sont désormais rivés que sur une seule chose : mettre fin à la domination sans faille de Ferrari aux 24h du Mans, la course d’endurance de référence mondiale. Le film vous emmène dans cette histoire, immergé à plus de 300 km/h au coeur de la ligne droite des Hunaudières. Accrochez-vous.

Ferrari a régné sur les 24h lors de six éditions consécutives

 

Christian Bale et Matt Damon en duo infernal 
Carroll Shelby fut longtemps le seul Américain à avoir remporté les 24 heures du Mans. Au volant de son Aston-Martin et pour l’écurie britannique David Brown, il remportait en 1959 la plus mythique des courses d’endurance. C’est lui-même qui développera la Ford censée concurrencer Ferrari sept années plus tard. Interprété par Matt Damon, la rigueur et le calme de cette légende outre-Atlantique sont parfaitement retranscrits à l’écran. Le contraste est d’autant plus important avec l’impétueux Ken Miles, britannique au franc-parler facilement reconnaissable. Une fois encore, Christian Bale se languit et s’adapte en jouant d’une manière totalement épanouie le pilote qui composera le duo au volant de cette fameuse Ford GT40 MK II.

 

Ford arborait déjà ses bandes mythiques en 1966

 

Ils ne sont toutefois pas les deux seuls à crever l’écran. Dans son rôle de Lee Iacocca, Jon Bernthal est lui aussi au niveau et il apporte par des faits réels, la notion historique à ce film.
Une réussite dans les salles 
Très attendu ces dernières semaines en France, Tenet le dernier blockbuster de Christopher Nolan, mais également d’autres films rêvent de faire aussi bien que Le Mans 66 lors de sa sortie en salle fin 2019. En France, le box-office fut élevé à plus d’un 1,1 million d’entrées. Appelé Ford v. Ferrari aux États-Unis, le film a raflé plus de 106 millions de dollars en salle, augmentant le chiffre international à plus de 224 millions. Une réussite globale pour un film dont le budget se trouvait en dessous des 100 millions, chose plutôt rare dans une production réclamant un nombre important de véhicules.
Il ne vous reste donc qu’à en profiter, dès le vendredi 28 août sur Canal +.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à