fbpx

Chavez et Maduro auraient financé le Mouvement 5 Etoiles italien selon le quotidien espagnol ABC

par

Le quotidien espagnol ABC publie un document diplomatique confidentiel qui prouverait une connexion entre le chef d’Etat vénézuélien et le parti anti système italien.

Une valise contenant 3,5 millions d’euros en liquide en provenance du Venezuela, aurait été livrée à l’un des dirigeants du Movimento 5 Stelle (M5S, Mouvement 5 Etoiles), le parti italien co-fondé en 2009 par l’humoriste Beppe Grillo pour refonder la politique transalpine et qui, depuis 2018, soutient le gouvernement de Rome.

C’est la thèse du quotidien espagnol ABC, qui publie un document confidentiel cacheté par les services de renseignements de Caracas. Dans cette note, destinée au chef des services Vénézuéliens, peut-on lire : « La totalité de l’argent était destinée à un citoyen italien nommé Gianroberto Casaleggio (co-fondateur du M5S décédé en 2017, ndlr) promoteur d’un mouvement révolutionnaire de gauche et anticapitaliste dans la République italienne ».

Le document indique également que le transfert d’argent a été effectué en utilisant une « valise diplomatique« , un outil utilisé par les diplomates de tout pays pour transporter des objets ou des documents, qui ne peuvent pas être contrôlés par les services des douanes.

Un autre passage de la note explique que l’origine de l’argent était  « un fond secret de notre pays (le Venezuela, ndlr) administré par Tarek el Aissami pour le compte du ministre de l’intérieur (de Caracas, ndlr) et autorisé par le ministre de l’intérieur lui même, Nicolas Maduro ».  Depuis 2013, ce dernier est le Président de la « République bolivarienne du Venezuela ». Comme le souligne le quotidien espagnol, Tarek el Aissami est suspecté par les Etats-Unis d’effectuer du trafic de drogue. Pour cette raison, les autorités américaines ont mis à prix sa tête pour 10 millions de dollars.

 

 

(La photo de la lettre des services vénézuéliens publiée par le quotidien ABC)

Les leaders du Mouvement 5 Etoiles, n’ont jamais caché leurs sympathies pour Hugo Chávez  et Nicolas Maduro. Au début de 2019 – quand les M5S étaient alliés de la Ligue de Matteo Salvini dans le premier gouvernement guidé par Giuseppe Conte – le mouvement s’était refusé à reconnaître la légitimité de l’élection de Juan Guaidó à la présidence du Venezuela.

La Ligue était favorable au soutien de M. Guaidó mais le M5S a utilisé tout son poids pour que l’ Italie oppose son veto à une motion de l’UE. L’Europe aurait pu apporter un soutien, à vrai dire très léger, à Juan Guaidó. Un soutien qui avait été souhaité aussi par le président de la République italienne, Sergio Mattarella.

Après la parution de l’article dans le quotidien ABC, l’ambassade du Venezuela à Rome et Davide Casaleggio (le fils de Gianroberto, ndlr) ont annoncé vouloir porter plainte. L’un des personnalités les plus en vue du Mouvement 5 Etoiles, Alessandro Di Battista a déclaré à l’agence de presse AdnKronos que l’article est un « attaque diffamatoire du quotidien de droite et monarchique ABC contre l’M5S et surtout contre Gianroberto Casaleggio ». Pour M. Di Battista – qu’en février 2019 avait accompagné Luigi Di Maio en France à la rencontre de Christophe Chalençon et d’autres Gilets Jaunes, « il n’y a pas chose plus obscène que d’attaquer des personnes décédées qui ne peuvent pas se défendre ».

L’authenticité du document confidentiel a été remise en cause par des sources diplomatiques citées par le quotidien italien La Verità. Selon ces mêmes sources, le document publié par ABC a été cacheté avec un tampon qui représente un symbole de l’Etat vénézuélien qui à l’époque des faits avait été modifié. En effet, écrit le quotidien,  « en 2006 Chavez, sur la vague de la révolution, avait décidé de changer le symbole national. Si, depuis 1954, le cheval regardait en arrière en se tenant à droite, l’ex président avait décidé de le redessiner ». Depuis, le cheval regarde droit devant et se dirige vers la gauche.

 

 


(Photo : la lettre confidentielle publiée par Abc – Copyright ABC)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à