fbpx

Charles Prats : « On ne peut pas faire les poches des Français et laisser les fraudeurs prospérer »

Sur Putsch, Charles Prats explique le scandale de la fraude sociale, qui selon lui coûte « 30 milliards d’euros par an à la France ! ». Il a réagi également aux lois en vigueur suite à la crise sanitaire en France avec son franc-parler.

Charles Prats, ex-magistrat de la délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) au ministère du budget, ancien juge d’instruction, ancien inspecteur des douanes à la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED),Vice-président chargé des libertés et de la détention au tribunal judiciaire de Paris, délégué au développement de …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

7,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous devez vous abonner pour lire cet article.

M'abonner à