fbpx

Judit Varga : « Ce sont des interprétations déformées et des fake news sur la Hongrie, propagées en Europe par les médias libéraux mainstream et certaines personnalités politiques »

Exclusif – La Ministre de la Justice hongroise s’exprime dans Putsch pour répondre aux critiques contre la Hongrie. Freedom House, une ONG américaine est catégorique : «La Hongrie ne peut plus être considérée comme une démocratie». Les accusations contre Viktor Orban depuis le début de la crise du Covid19 ne cessent de s’intensifier de la part de plusieurs états membres de l’Union européenne, de responsables politiques et de médias.

Les raisons de ces critiques et de ces accusations d’autoritarisme ? Des mesures prise par Viktor Orban pour faire face à la crise sanitaire jugées liberticides, non-démocratiques ou encore autoritaires. On reproche également à Viktor Orban de museler l’opposition autant que la presse qui lui serait défavorable. Derrière ce feu nourri d’accusations, il se cache la fracture profonde entre les démocraties libérales et les démocraties dites illibérales des anciens pays de l’Europe de l’Est.

Putsch a donc reçu dans ce grand entretien exclusif Judit Varga, Ministre de la Justice hongroise, très proche de Viktor Orban. Nous avons abordé directement avec elle tous ces sujets auxquels elle a longuement répondu.

 

Quelle est la situation sanitaire à ce jour en Hongrie face au Covid19 ? Quels sont les moyens mis à par l’Etat hongrois pour sortir de la crise notamment sur les masques et les tests?
Dans la première phase de protection, nous avons efficacement préparé la Hongrie au scénario du pire. Notre but était de ralentir la progression du virus, d’aplatir la courbe de la pandémie et en même temps de préparer notre système de santé à la gestion d’une situation qui n’avait pas de précédent. Nous y avons réussi : nous avons gagné du temps, et nous avons pu prédisposer nos hôpitaux pour les mettre en capacité de gérer une situation d’infection massive de la population.
Jusqu’à présent, nous avons dépensé 500 milliards HUF pour les achats et la défense contre l’épidémie. Dans la période à venir, le gouvernement fournira plus de 28 milliards d’euros, soit 18 à 20% du PIB, pour protéger l’économie dans le cadre du plan d’action pour la protection économique.
Nous devons nous préparer à une action à long terme, c’est pourquoi nous ne pouvons pas nous permettre la moindre incertitude dans la disponibilité des moyens sanitaires nécessaires.
Les livraisons …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

7,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous devez vous abonner pour lire cet article.

M'abonner à