fbpx

Un patient Covid-19 à forme « chronique » découvert par des chercheurs chinois ?

par

L’information est parue dans le site de publications médicales Medrxiv.org (*). Selon les auteurs de la découverte, ces patients présentent des symptômes légers de la maladie, mais ils resteraient capables de contaminer d’autres personnes plus longtemps.

Des médecins militaires chinois ont pris en charge un patient sur lequel le Covid-19 s’est manifesté de façon particulière. En citant un article paru dans le site Medrxiv.org (*), le quotidien hongkongais South China Morning Post, a expliqué que le patient était « un homme d’âge moyen dont les symptômes n’étaient pas graves ». Les médecins ont été surpris de découvrir que ce patient semblait  avoir formé un « équilibre dynamique » avec le coronavirus. Cela « après une maladie extrêmement prolongée qui a duré 49 jours ».

Ce patient laisse à penser aux médecins militaires chinois qu’une mutation du virus pourrait avoir porté au développement d’un sous-type de Covid-19. Autre supposition : les patients « chroniques » pourraient être plus nombreux de ce qu’on pense. En ce sens, comme le reporte de quotidien Hongkongais, les chercheurs « ont averti qu’il pourrait y avoir davantage de ces « patients infectés de façon chronique », qui étaient plus susceptibles d’être négligés mais pourraient continuer à propager l’infection dans leur environnement et provoquer une nouvelle épidémie. Il reste à déterminer si les « patients infectés de façon chronique » infecteront par de nouvelles voies de transmission, telles que la transmission sexuelle ».

 


Notes :
(*) Le site Medrxiv.org précise que les articles parus dans ses pages sont des « preprints », c’est à dire « des rapports préliminaires de travaux qui n’ont pas été certifiés par des pairs. Ils ne doivent pas être utilisés pour guider la pratique clinique ou les comportements liés à la santé et ne doivent pas être rapportés dans les médias comme des informations établies ».

 

 


(crédit image à la une : Tedward Quinn sur Unsplash)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à