fbpx

Think Tank : la France et les laboratoires d’idées

par

Les thinks tanks font l’objet de bien des questions et d’interrogations autour de leur rôle et de leur influence auprès de la classe politique et d’une élite, éprise de conseils et d’inflexions à suivre.

 

L’apparition des thinks tanks dans le monde

Le think tank n’est pas une invention récente et son apparition remonte au 19ème. Une émergence qui fait appel aux développements d’idées, de stratégies politiques face à un monde en grande mutation. Avec la mondialisation progressive de la planète, les Thinks Tanks, d’inspiration américaine, ont pris pour certains la voie des relations internationales. Puis, avec la naissance d’une idée européenne, et du libéralisme, d’autres ont pris le relais dans ces multiples champs de réflexion pour cet immense espace marchand en construction.

En France, les thinks tanks sont apparus au début des années 1980 quelques mois avant l’élection et le premier septennat de François Mitterrand. Les temps étaient en train de profondément changer les prospectives économiques et sociales de la France et les pourvoyeurs d’idée se préparaient à éclore pour inspirer de nouvelles orientations aux nouvelles politiques économiques.

Le rôle des thinks tanks

Les thinks tank seraient chargés d’apporter des propositions, des lignes directrices aux pouvoirs politiques qui allaient être confrontés à un changement profond de paradigme économique. Les Thinks Tank n’ont jamais eu la possibilité d’influer directement la politique publique mais ils ont gagné la faculté de l’influencer très largement selon les époques, les périodes et les pouvoirs en place.

Le rôle des thinks tank américains se basait essentiellement sur un Etat fédéral pas aussi puissant qu’en France d’une part et d’autre part avec une technocratie moins omniprésente qu’au sei de l’Etat français. De fait, on peut différencier deux conceptions différentes de l’apport de ces groupes de réflexion dans ces deux pays.

Les thinks tanks en France

En France, plusieurs de ces thinks tanks sont devenus célèbres et parfois influents depuis le début des années 2000. On peut notamment citer Terra Nova, fondé en 2008 par Olivier Ferrand, qui se définissait comme un « think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes ».
On peut également citer l’Institut Montaigne, né en l’an 2000 qui se définit comme « indépendant et libéral« . Le think tank s’est spécialisé dans le chiffrage des propositions des candidats à l’élection présidentielle. Par exemple, en 2017, l’Institut Montaigne s’est chargé de chiffrer les propositions à l’élection présidentielle des candidats suivants : Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen.

D’autres thiks tanks ont pignon sur rue et on pourrait encore citer la fondation Jean Jaurès, la fondation Ifrap, la fondation de l’écologie politique, Fondapol ou encore Les Gracques.

Ces thinks tanks ou laboratoire d’idées qu’ils soient publics ou privés ont tenté durant ces dernières années, pour la plupart, d’insuffler aux décideurs politiques des idées libérales, pour alimenter une désaffection idéologique de certains grands partis et un ramollissement des structures de réflexions. Des animateurs de Thinks Tanks sont également devenus de bons clients de médias sur les plateaux TV & radios où ils viennent apporter une « expertise », sortie tout droit de ces lieux d’échanges et d’idées.

Toute la question est de savoir, avec la crise du Coronavirus, qui portera un coup très brutal à l’économie française, si ces thinks tanks seront en mesure de conseiller et d’orienter les politiques publiques pour sortir d’une ornière qui s’annonce profonde et béante.

Photo by Helloquence on Unsplash
Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à