fbpx

Dominique Payette : « Les radios poubelles au Québec reprennent les vieux clichés complotistes d’une élite intellectuelle et savante qui serait liguée contre le vrai peuple »

Dominique Payette, journaliste et professeure à l’université de Laval au Québec a publié un pamphlet contre les radios poubelles basées à Québec . « Les stations de Québec que je décris ici tirent leur modèle de ces stations : populistes, de droite ou d’extrême droite, racistes, homophobes et misogynes » nous explique t-elle dans ce long entretien où elle revient sur son brûlot sur ces stations.

Il y a quelques années, Dominique Payette avait fait paraître une étude sur les radions d’opinion au Québec qui lui a valu une série d’attaques en règle de la part de plusieurs animateurs de ces radios.
Elle condamne les attaques et a constaté que que de nombreux groupes et organismes communautaires de la région avaient développé une véritable peur d’aller de l’avant avec leurs activités à la suite d’attaques dont ils étaient la cible, ainsi que leurs représentants ou leurs porte-parole, de la part des animateurs de ces radios ». Un grand et passionnant entretien avec Dominique Payette.

 

Dominique Payette, qu’appelez-vous les radios poubelles au Québec ?
L’expression figure sur la couverture de mon livre à la demande de mon éditeur parce qu’elle est couramment utilisée pour décrire les radios d’opinion dont je parle, aussi appelées radios de confrontation par certains auteurs. Nous souhaitions que les lecteurs éventuels comprennent bien et rapidement de quoi il s’agissait.
Personnellement, j’évite cependant d’utiliser cette expression particulièrement clivante. Il me semble plus cohérent de ne pas utiliser les mêmes armes que celles qu’utilisent les animateurs de ces stations de radio privées de la région de la ville de Québec, soit l’insulte et le dénigrement.

Par ailleurs, il s’agit de la traduction pure et simple de l’expression étatsunienne :  trash radio, qui recouvre le type de programmation qu’on peut entendre dans de très nombreuses stations de radio dans ce pays – plus de 4000. Les stations de Québec que je décris ici tirent leur modèle de ces stations : populistes, de droite ou d’extrême droite, racistes, homophobes et misogynes. Rien que ça? Oui, rien que ça et tout ça…

 

« Les stations de Québec que je décris ici tirent leur modèle de ces stations : populistes, de droite ou d’extrême droite, racistes, homophobes et …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

7,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous devez vous abonner pour lire cet article.

M'abonner à