fbpx

Alexandre Del Valle : « Les Frères Musulmans ont réussi à se situer dans une position intermédiaire entre le monde démocratique et le djihadisme »

Alexandre Del Valle a coécrit avec Emmanuel Razavi « Le Projet : La stratégie de conquête et d’infiltration des frères musulmans en France et dans le monde ». Putsch l’a rencontré pour tenter de comprendre l’attitude des gouvernements occidentaux vis-a-vis de cette mouvance, fondée en Egypte dans les années 1920. Le géopolitogue Alexandre Del Valle, connu pour ses prises de position tranchantes, dresse dans Putsch un état de la situation sans concession. Un décryptage saisissant.

Que pouvez-vous nous dire sur cette phrase qui apparait dans votre livre, « après ce livre on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas » ?

Elle n’est pas de moi cette phrase. Ça ferait un peu prétentieux, mais mon éditeur a voulu ajouter cette phrase car depuis quelques années on dit que les Frères Musulmans ont « peut être changé ». Peut être sont-ils devenus une branche modérée de l’islamisme. Peut être n’ont-ils rien à voir avec le jihadisme »… Eh bien dans ce livre, nous prouvons que les Frères Musulmans n’ont pas changé. Qu’ils sont la matrice du djihadisme. La matrice du totalitarisme islamiste et nous montrons que même la branche « modérée » des Frères Musulmans n’a jamais remis en question les textes fondateurs de Hassan al-Banna, Sayyid Qutb, le père du jihadisme, ou encore Sayyid Ramadan, le gendre d’Al-Banna et père de Tariq Ramadan, puis l’actuel référence suprême Youssef al-Qardaoui… Les textes et positions de ces leaders fréristes représentent la matrice du califat et ces fondateurs et pionniers des Frères musulmans ont collaboré jadis avec le nazisme et ont vanté le « travail » d’Hitler contre les Juifs et continuent de lutter contre les Juifs et pas seulement contre Israël.

 

« Dans ce livre, nous prouvons que les Frères Musulmans n’ont pas changé. Qu’ils sont la matrice du djihadisme. La matrice du totalitarisme islamiste et nous montrons que même la branche « modérée » des Frères Musulmans n’a jamais remis en question les textes fondateurs »

 

Donc une organisation qui se dit « modérée » mais qui a une généalogie califaliste, totalitaire et même fascisante, ou plutôt nazifiante, c’est-à-dire qui est toujours demeurée fondamentalement judéophobe, anti-occidentale et qui est à l’origine de l’idéologie théocratique visant à rétablir le Califat, idéologie …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre spéciale]

3,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous devez vous abonner pour lire cet article.

M'abonner à