fbpx

Annie Grand-Mourcel : « La place de la lecture au Québec sera toujours au coeur de nos préoccupations »

Tout est bon au Québec pour sensibiliser les jeunes à emprunter les chemins de la lecture. Lors du Salon du livre de Montréal, nous avons découvert le projet A Go, ON lit qui travaille dans ce sens à travers notamment un quizz ludique qui définit le type de lecteur ! Ensuite, les jeunes gens sont orientés vers des genres de lecture en fonction de la réponse du quizz. Annie Grand-Mourcel, directrice générale revient pour nous sur cette initiative, sur la place de la lecture au Québec chez les jeunes de 14 /20 ans mais également sur les ambassadeurs qui défendent le projet A GO, On lit !

propos recueillis par

Quelle est la genèse de ce concept À GO, ON LIT?
Au cours des dernières années, le PREL – Les Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides ont développé une expertise importante en matière de persévérance scolaire et de réussite éducative afin d’accroître la diplomation et la qualification des jeunes de notre territoire. Actif depuis maintenant 15 ans, présent afin de sensibiliser, mobiliser et engager les jeunes, leur famille et l’ensemble des acteurs autour ces enjeux, à l’écoute des besoins du milieu, notre équipe a mis en place le mouvement À GO, on lit! en 2018 qui a pour mission de créer un mouvement collectif fort dédié à la lecture et au plaisir de lire chez les adolescents et les jeunes adultes de 14 à 20 ans. À GO, on lit ! souhaite créer un mouvement collectif fort qui permet de démontrer les bienfaits de la lecture, qu’elle est source de plaisir, d’évasion et de réussite. A GO, on lit ! favorise l’engagement des jeunes et souhaite provoquer un changement de comportement positif face à la lecture à partir de leurs intérêts personnels.

À GO, on lit ! est un mouvement numérique multiplateforme où les jeunes sont invités à découvrir des vidéos inédites de personnalités publiques qu’ils affectionnent, à faire un quiz interactif dans le but de connaître leur profil de lecteur, et ensuite accéder à des suggestions personnalisées en fonction de leurs intérêts. Ces suggestions identifiées par une pastille correspondant aux cinq profils de lecteur sont disponibles dans les bibliothèques publiques ou scolaires participantes. Des ambassadeurs nationaux, d’improbables lecteurs et des influenceurs web sont complices du mouvement. Le site web mobile dédié au mouvement À Go, on lit ! permet donc aux jeunes de s’identifier à des styles littéraires et créer des liens avec ce projet mobilisateur. www.agol.ca

Cette initiative est réservée aux jeunes gens de 14 à 20 ans. Comment se porte la lecture auprès des jeunes au Québec?
La lecture est à la réussite ce que le sport est à la santé. Ce sera toujours un beau défi de pouvoir inciter les jeunes à la lecture. Lorsque nous constatons l’achalandage du Salon du livre de Montréal, soit plus de vingt mille jeunes y ont participé, nous pouvons penser que la lecture se porte bien. Chaque année, les responsables du SLIM remarquent une progression de l’achalandage. Toutefois il n’en demeure pas moins que l’on observe également une baisse d’intérêt pour la lecture chez les 14/20 ans, ceci nous étant nommé et présenté par nos partenaires bibliothécaires scolaires et municipales s’appuyant sur une baisse de fréquentation de leurs lieux. À GO, on lit ! envoie donc un message positif chez les jeunes en matière de lecture en mettant de l’avant les intérêts qu’on les jeunes dans leurs quotidiens.

Est-ce que ce projet doit-il être une passerelle pour que les jeunes accèdent à la lecture plus facilement?
Ce magnifique projet est à la fois une passerelle et un outil qui permet au jeune de redonner une seconde chance à la lecture pour ceux et celles qui ont laissé de côté celle-ci. Grâce au site web www.agol.ca conçu et créé spécifiquement pour les jeunes, nous avons bâti des partenariats avec les bibliothèques scolaires et municipales ceci afin d’en faciliter l’accès. Cette campagne présente sur les médias sociaux incite ainsi les jeunes à accéder plus facilement à la plate-forme web développée à cet effet. Comme vous le savez, la lecture est présente partout il s’agit de sensibiliser les jeunes que le plaisir de lire est facilement accessible.

Est-ce un quizz ou est-il possible de se faire recommander des lectures et des livres?
À GO, on lit ! est à la fois un site de référence en matière de lecture et une plateforme interactive, qui inclut un quiz qui lui, mène à des suggestions de lecture pour les jeunes. Il y a donc une grande diversité de lecture soigneusement choisie en collaboration avec les bibliothèques scolaires et publiques avec lesquelles nous travaillons en partenariat pour en faciliter l’accès. Le quiz devient donc la pierre angulaire du site web puisqu’il permet d’orienter le jeune vers des lectures en lien avec son profil de lecteur et ses intérêts.

Pourquoi avoir choisi des ambassadeurs pour faire connaître le projet ? Et comment les avez-vous choisis?
Nous avons 2 types d’ambassadeurs dans cette campagne. D’abord les ambassadeurs nationaux, ceux qui sont connus du grand public et qui exercent une certaine influence chez les jeunes et ensuite nous avons les ambassadeurs des régions moins connues du grand public, mais qui ont tout de même une influence chez les jeunes de la région d’où ils viennent. Nous avons donc choisi des ambassadeurs provenant de tous les milieux afin de faire véhiculer le même message soit celui de redonner une 2e chance à la lecture dans le plaisir et en lien avec les intérêts de notre public cible que sont les 14 à 20 ans. Ceci nous permet également de nous sortir du cadre scolaire et du discours professoral. Les ambassadeurs nationaux ont été choisis à la suite d’un sondage et d’un focus Group que nous avons effectué auprès de 1000 jeunes. Notre intention était également de s’assurer que nos 3 ambassadeurs nationaux aient une histoire personnelle différente en lien avec la lecture. Tous ont fait un travail extraordinaire lors de la campagne 2019 qu’ils aient été des ambassadeurs régionaux ou nationaux. Nous en sommes très fiers.

Aujourd’hui au Québec, quels sont les genres de lecture les plus prisés chez les jeunes?
Toujours selon le sondage que nous avons fait auprès des jeunes, bien que ce ne soit pas un sondage scientifique, les résultats démontrent que la bande dessinée, les mangas, l’album roman et le magazine dominent dans les genres de lectures les plus prisés chez les jeunes en dehors du cadre scolaire.

Quel est le rôle de la Ville de Montréal dans ce mouvement?
Le mouvement À GO, on lit ! prend son ancrage dans la région des Laurentides. Au Québec, des Instances régionales de concertation en persévérance scolaire et en réussite éducative existent au sein de chacune des régions. Les Instances suivantes ont été cette année partenaire : Le regroupement lavallois pour la réussite éducative, Réseau Réussite Montréal et la Table éducation Outaouais. La ville de Montréal est un partenaire ayant collaboré au déploiement du mouvement via les bibliothèques de ce territoire. Cette collaboration aura permis au mouvement de se retrouver présent au Salon du livre de Montréal pour la première fois. Très bonne nouvelle pour la 3e édition de l’automne 2020, d’autres régions viendront s’ajouter à ce magnifique mouvement.

Si vous deviez décrypter la place de la lecture plus généralement dans la société québécoise, que diriez-vous?
À cette question, qui est fort pertinente, je laisserais le soin aux chercheurs en la matière d’y répondre. Ceci étant dit bien documenté, le plaisir de lire c’est une lecture volontaire d’un texte choisi par le jeune lui-même qui traite d’un sujet qui l’intéresse. Ainsi, le jeune développe un sentiment de confiance et de compétence qui l’aide à diversifier ses lectures. Ainsi, les bénéfices de la lecture pour le plaisir sur les jeunes sont indéniables et bien documentés. Ceci apporte un bien-être qui affecte de nombreuses sphères de leur vie. Au niveau du parcours scolaire, cela augmente les compétences dans toutes les matières. Ceci va même plus loin en agissant sur le rapport que leurs futurs enfants auront avec la lecture. Ainsi, la place de la lecture dans une société sera toujours au coeur de nos préoccupations.

Quel type de lectrice êtes-vous, Annie?
Mon profil de lectrice dans le cadre d’À GO, on lit est « Fouineur » tel que défini sur https://www.agol.ca/types-de-lecteur/ : « Assoiffée de connaissances, j’aime être informée, apprendre des choses et découvrir un monde plus vaste. Mon sens de l’observation hors du commun me plonge dans des ouvrages très variés, de la BD, aux récits vécus, en passant par les livres sur la planète et l’actualité. » Je vous dirais qu’avec le mouvement À GO, on lit ! je deviens tranquillement une lectrice définitivement plus curieuse et avide de diversité littéraire. De par mon travail je dois lire beaucoup et j’ai aussi plusieurs loisirs qui occupent ma vie en dehors de mon travail. La lecture occupera toujours une place importante surtout lorsque celle-ci se fait dans le plaisir, la détente et l’évasion.

Le site officiel de A GO, on lit ! www.agol.ca

 

 

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à