fbpx

Musée Fabre de Montpellier : découvrez Jean Ranc, portraitiste des rois

par

L’exposition temporaire « Jean Ranc, un Montpelliérain à la cour des rois », met en lumière un peintre « au destin exceptionnel et injustement oublié ». A voir au musée Fabre de Montpellier jusqu’au 26 avril 2020.

Né à Montpellier en 1674, Jean Ranc fut spécialisé dans le portrait d’apparat. S’il est formé dans l’atelier de son père dans sa ville natale, c’est à Paris et à Madrid que son talent va être révélé : il est reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture puis devient portraitiste officiel de la cour d’Espagne.

Voilà une exposition assez hypnotique : les amateurs de portraits y trouveront leur compte, mais les néophytes aussi ! Le talent de Jean Ranc ? Assurément la maîtrise du détail des tenues et accessoires, les visages mélancoliques voire malicieux, les couleurs pastel. Un style reconnaissable via ces incroyables drapés géométriques des étoffes de vêtements ou la brillance des moirures… Ainsi est mise en valeur une fascinante « décontraction toute aristocratique ».

On retiendra le magnifique « Portrait of Ferdinand of Bourbon » : on s’attarde sur quelques détails effarants comme les mocassins, l’éclat du costume ou encore l’œil du chien… On contemple le chef d’œuvre « Vertumne et Pomone », l’histoire mythologique magnifiée par Jean Ranc vaut assurément le coup d’œil. Même sentiment pour la très élégante « vendangeuse ».

17ème siècle versus 21ème siècle, portrait contre selfie : « Le selfie, c’est moche ! », s’amuse le conservateur. Entre deux contemplations, on nous propose donc un « vestibule », atelier pour expérimenter l’art du portrait. Original.

Notons que le musée Fabre a opté pour une mise en scène très stylisée résolument moderne, tranchant avec l’aspect historique et néanmoins précurseur des œuvres. Les pans de murs aux couleurs vives magnifient les tableaux aux encadrements imposants, et surtout, rendent hommage au peintre et à son art si singulier.

Jean Ranc, un Montpelliérain dans la cour des rois
Du 25 janvier au 26 avril 2020
Musée Fabre – Montpellier

Horaires de l’exposition :
Du mardi au dimanche, de 10h à 18h.
Tarifs : 
Normal : 13,00 €
Pass’agglo/métropole : 10,50 €
Jeune de 6 à 18 ans, Etudiant de moins de 26 ans, Demandeur d’emploi, Bénéficiaire RSA : 9,50 €
Moins de 6 ans : Gratuit

Retrouvez la billetterie en ligne :  https://musee-fabre.tickeasy.com/fr-FR/accueil
Légendes/crédits photos à faire figurer :

 

(6) Jean Ranc (Montpellier, 1674 – Madrid 1735), Portrait de l’infant Ferdinand, futur roi d’Espagne, vers 1723, huile sur toile, 144 x 116 cm, Madrid, Museo Nacional del Prado © Museo Nacional del Prado, Dist. RMN-GP / image du Prado

(5) Jean Ranc (Montpellier, 1674 – Madrid 1735), Vertumne et Pomone, vers 1710 – 1722, huile sur toile, 170 x 120 cm, Montpellier, Musée Fabre © Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole, photographie Frédéric Jaulmes.

(4) Jean Ranc (Montpellier, 1674 – Madrid 1735), Une vendangeuse, portrait présumé de
Marguerite Elisabeth Rigaud, vers 1715, huile sur toile, 94 x 83 cm, Stockholm, Nationalmuseum. © Photographie Nationalmuseum.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à