fbpx

« Merci à cette France oubliée, blessée mais qui ne renonce pas »

par

La réaction de Nicolas Vidal, fondateur de Putsch aux propos de Julie Graziani, de L’incorrect sur LCI :

Je suis scandalisé par les propos tenus par Julie Graziani sur le plateau de LCI.Quel mépris de classe incroyable pour toute cette France périphérique broyée par une politique néolibérale et sanguinaire. L’Etat ne protège plus cette France et la politique de nos élites depuis 30 ans la précipite de façon humiliante dans l’austérité et la précarité avec une incroyable brutalité.
La mondialisation heureuse n’a été qu’un leurre et détruit brique par brique, village par village, département par département notre cohésion nationale, la promesse de vivre dignement et nos systèmes de solidarité les plus élémentaires.
Cette France périphérique tente de sauver par-dessus tout sa dignité sociale, familiale, individuelle, son mode de vie et ses traditions.
Et certain(e)s sont encore là pour défendre cette folie néolibérale et nous expliquent que la pauvreté est un choix. Quelle indignité.
Pour ma part, j’aime cette France périphérique (dont je fais partie) qui lutte pour ne pas mourir, qui s’efforce de garder sa dignité, qui m’apporte tant et grâce à laquelle j’ai fait (et je continue à faire) des rencontres formidables. Des amitiés qui m’ont ouvert les yeux, émancipé et protégé des préjugés.  Merci à cette France oubliée, blessée mais qui ne renonce pas.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à