fbpx

Etienne Gernelle (Le Point) : « Cela ne nous empêchera pas de dire la vérité sur ce qui se passe dans le Kurdistan syrien »

La couverture de l’hebdomadaire « Le Point », dans les kiosques cette semaine n’a manifestement pas plu au président turc Recep Tayyip Erdogan. Le magazine français lui a consacré le dossier de cette édition et l’a défini comme « l’éradicateur ». Selon des médias italiens et turcs, le leader d’Ankara considère comme une « offense » l’article du média français. Etienne Gernelle, son directeur a réagi sur Putsch.

propos recueillis par

Selon le site en français du média turc TRT,  la plainte « de 11 pages » a été déposée « auprès du parquet républicain d’Ankara« . La plainte « rappelle que les autorités judiciaires turques sont juridiquement chargées et responsables des enquêtes et poursuites contre les suspects qui ont commis le délit d’offense au Président de la République » selon l’Article 299 du Code pénal turc numéro 5237.

Le média turc écrit également que la procédure judiciaire vise en particulier le directeur du Point, Etienne Gernelle et le journaliste Romain Gubert.

La parution, hier, du dernier numéro de l’hebdomadaire du Point avait déjà provoqué la réaction de Ibrahim Kalim, porte-parole et conseiller de M. Erdogan. Sur son compte Twitter, M. Kalin avait écrit que « les Kurdes ne sont pas vos pions, l’ère coloniale est terminée« .

 

 

En mai 2018, Le Point avait déjà fait l’objet d’attaques de militants pro Erdogan en France. L’affiche avec la Une de l’édition numéro 2386 du 24 mai 2018, avait été arrachée de certains kiosques en France.  Sur la couverture apparaissait le président turc avec le titre : « Le dictateur ».

Etienne Gernelle a accepté de réagir sur Putsch au sujet de la plainte présentée par M. Erdogan. Retrouvez son interview dans le podcast ci-dessous.

Le Podcast de l’interview d’Etienne Gernelle ( quelques secondes peuvent s’écouler au chargement du podcast)

 

 

Le point numéro 2461 – 24 Octobre 2019

 

 

Le Point numéro 2386, du 24 mai 2018

 

(@Crédit Photo Le Point)

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à