fbpx

Salvatore Martello, maire de Lampedusa : « Alors qu’aucun média n’en parlait, des débarquements fantômes arrivaient à Lampedusa »

Depuis l’île italienne de Lampedusa où des milliers de migrants essaient d’arriver depuis le nord de l’Afrique, le maire de Lampedusa est persuadé que l’UE n’a pas une position claire sur l’immigration. Dans une interview accordée à Putsch, Salvatore Martello se dit prêt à faire bouger les choses à travers une action au niveau communal, ouverte à toutes les villes d’Europe, basée sur le Pacte de Marrakech.

Quel regard portez-vous sur les faits du 12 juin, lorsque le navire Sea Watch 3 est rentré dans le port de Lampedusa, bravant l’interdiction des autorités italiennes et en rentrant en collision avec un navire des garde-côtes italiens?

La situation était plus compliquée que ce qui a été dit. Alors que toute l’attention était concentrée sur le navire Sea Watch 3, d’autres bateaux rentraient dans le port de Lampedusa avec des migrants à bord. On s’est focalisé sur 44 migrants embarqués à bord du bateau de l’ONG, alors qu’en même temps, en arrivaient beaucoup plus avec d’autres moyens. Je n’ai pas trouvé correct qu’on s’occupe seulement du Sea Watch 3.

Où se déroulaient les débarquements dont …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre spéciale]

3,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous devez vous abonner pour lire cet article.

M'abonner à