fbpx

Les Yeux d’la Tête : « La chanson d’aujourd’hui ne plait pas forcement aux grands médias mais il y a une foule d’anonymes à contre courant qui aime »

Les Yeux d’la Tête défendent bec et ongles la chanson française tant et si bien qu’ils sont un groupe de musique qui se revendique de culture française. Du texte, de la chaleur, des inspirations de l’Est jusqu’au Mexique. Chez eux, pas de repli identitaire musical mais un amour infini pour les textes et la chanson… française… Rencontre

propos recueillis par

Comment défend on aujourd’hui un groupe de chansons françaises ?
C’est sur scène que tout se passe. C’est grâce, à plus de 600 concerts dans plus d’une douzaine de pays que nous avons pu avancer, que nous avons pu défendre nos messages et nos sentiments. Nous avons la chance de faire une musique dansante, chaleureuse, généreuse qui se vit et s’écoute ensemble, à plusieurs, les mains sur les hanches et les yeux dans les yeux.
La société, et a fortiori la musique, tend vers une individualisation des personnes, un repli sur soi. De plus en plus, on compose tout seul à la maison, on écoute tout seul sur son smartphone, mais cette envie d’être ensemble, tant pour créer que pour écouter est encore bien là et c’est cela que nous voulons défendre.
Et la force de défendre notre musique, on la trouve dans les messages sur les réseaux, dans les commentaires, dans les encouragements en fin de concert. La chanson d’aujourd’hui ne plait pas forcement aux grands médias mais il y a une foule d’anonymes, d’auditeurs à contre courant, à contre culture qui aiment, encouragent et font vivre d’autres alternatives.

Vos influences sont-elles dans les chansons françaises ou est-ce un pot pourri d’influences diverses et variées qui vous ont réunis ?
C’est un pot fleuri de nombreuses émotions que peut procurer la musique, qu’importe d’où elle vienne. On ressent des choses très fortes et très parlantes qui viennent autant des musiques de l’Est que des rumbas africaines ou des rythmes sud américains et j’en passe. La chanson française, c’est du texte avant tout. Musicalement il n’y a pas un style fermé et défini, et c’est ce qu’on aime. En figure de proue trône le texte, en français, et le navire se ballade d’Est en Ouest, du Nord au Sud et vogue sur des rythmes de tout autour du monde, tant que ça chaloupe, berce ou enivre…Qu’importe le flacon pourvu qu’on ai l’ivresse.

« La chanson française, c’est du texte avant tout »

Les Yeux d’la Tête, une référence en particulier dans ce nom ?
Aux yeux qui voient et à la tête qui pense.

Un 4ème album Murcielago, quel est le fil rouge de ce nouvel album ?
Le fil rouge, c’est le Mexique. On y a écrit la majorité des morceaux. Ce n’est pas le seul fil rouge mais sans doute le plus important. Ce titre Murcielago lui rend hommage et illustre notre envie de changement. El murcielago – la chauve souris en espagnol – est le symbole de l’évolution, de la renaissance, du passage au jour nouveau. Sur ce nouvel album, nous nous sommes donnés beaucoup de libertés et nous avons pris un virage stylistique. On a eu envie d’explorer de nouvelles inspirations musicales. De l’Est, nous sommes partis puiser vers l’ouest et le sud, vers des rythmiques plus ensoleillées, plus chaloupées, plus lumineuses. Pour accompagner ce changement, nous avons travaillé avec Jean Lamoot, spécialiste des musiques acoustiques, du monde, chanson mais aussi rock (Salif Keita, Alain Bashung, Noir Désir, Mano Negra…).  Enfin, El Murcielago est un animal nocturne par essence, c’est aussi notre hommage à la nuit que l’on aime tant.

Beaucoup de voyages avec Les Yeux d’la Tête, comment expliquez-vous votre succès ? L’amour de la chanson française ?
Oui les gens aiment la chanson française. Les gens aiment la langue et la culture française. Et nous sommes une incarnation de cela. Cette image de groupe français, parisien suscite beaucoup d’intérêt à l’étranger. Et nos influences musicales variées permettent aussi au public de se retrouver dans de nombreuses ambiances dans lesquelles il se sent bien.

« Oui les gens aiment la chanson française. Les gens aiment la langue et la culture française. Et nous sommes une incarnation de cela »

Pour les textes, quelles sont les références de vos sujets de prédilection ?
La mélancolie, le voyage, les histoires d’amour, d’amitié, et toujours une folle envie d’en vivre encore !

Le site officiel : www.lesyeuxdlatete.fr

( crédit photo Hamza Djenat)

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à