fbpx

Ingrid Riocreux : «Les éditorialistes ont passé beaucoup de temps à tourner autour du pot pour ne pas dire que les Gilets Jaunes étaient des beaufs mal pensants»

Ingrid Riocreux est agrégée de Lettres, spécialiste de grammaire mais également chercheur associé à l’Université Paris IV. Elle est connue pour son regard très critique sur le rôle des médias, leur façon selon elle de traiter l’information et de  » fabriquer le consentement ». Ingrid Riocreux nous parle donc du traitement du mouvement des Gilets Jaunes par les médias. Un entretien corrosif !

Le mouvement des Gilets Jaunes entre dans son 3ème mois de mobilisation. La méfiance envers les grands médias n’a cessé d’augmenter au fil des semaines. Est-ce d’abord une défiance qui était déjà latente d’une partie du peuple pour les médias ou est-ce une réaction massive et spontanée ?
Je crois fondamentalement que l’on assiste à l’apparition dans le monde « réel » d’une détestation envers les médias qui se manifestait jusqu’alors essentiellement sur les réseaux sociaux et sur internet en général. J’aime à dire que la méfiance envers les médias est saine et salutaire mais, croyez-le, je ne me réjouis pas de ce que je vois et entends. Les comportements violents visant les journalistes ne sauraient se justifier, même si l’on peut les comprendre : le journaliste est devenu un être interchangeable au discours homogène et prévisible, ce qui en fait un individu allergisant par nature. On peut avoir envie de lui taper dessus mais ce n’est pas une raison suffisante pour le faire. En réalité, je suis toujours terrifiée par les mouvements de foule qui me semblent être des occasions de dégradation de la nature humaine : Gustave Lebon le disait bien, la foule ne réfléchit pas, elle n’est qu’amour ou haine. Les agressions visant les journalistes ne témoignent pas d’une méfiance envers la presse, mais d’une haine exacerbée et dangereuse. C’est la traduction …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre spéciale]

3,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous devez vous abonner pour lire cet article.

M'abonner à