Montpellier : le Cinémed fête ses 40 ans 

par

Du 19 au 27 octobre 2018, le festival international du cinéma méditerranéen (Cinémed) célèbre sa quarantième édition. Au programme : du jeune cinéma libanais, de la comédie italienne et des chefs d’œuvres qui ont marqués le festival. Alléchant.

1979, c’est à cette date que l’équipe du Ciné-club Jean Vigo de Montpellier fonde les « Rencontres avec le cinéma méditerranéen » avant que la manifestation ne devienne, dix ans plus tard, le « Festival international de cinéma méditerranéen » en introduisant une section compétition. La 40ème édition a « beaucoup de moments festifs » mais garde ce « regard tourné vers l’avenir », introduit Christophe Leparc, son directeur.

Cet horizon, c’est d’abord celui du Liban, pays à l’honneur cette année : à travers des films bien sûr mais aussi un ciné-concert, Les Nouvelles (Més)aventures d’Harold Lloyd avec The Bunny Tylers de Beyrouth, et surtout des rencontres dédiées à une industrie cinématographique « en train de se mettre en place », souligne le directeur.

Du côté des invités, Robert Guédiguian est annoncé comme président d’un jury composé de Lola Naymark, Jacques Boudet, Grégoire Leprince Ringuet, Gérard Meylan et Robinson Stévenin. Une rencontre publique a lieu le 22 octobre prochain pour inaugurer l’exposition qui lui est consacré et pour ouvrir la rétrospective en 20 films de l’œuvre du cinéaste. Le réalisateur sera alors rejoint par Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et Simon Abkarian, membres de cette même famille. « Robert Guédiguian est venu présenter son premier film en 1981 et le festival s’est développé en même temps que son œuvre. Réunir toute sa tribu, cette famille qui l’entoure depuis longtemps, est un événement pour cet anniversaire », poursuit Christophe Leparc.

L’actrice Clotilde Courau est, elle, l’invitée d’honneur de cette 40ème édition. « Elle envisage les choses dans le dialogue et le partage. Elle présentera une rétrospective en cinq films et rencontres : elle va assurément transmettre son amour pour le métier de comédien », conclut le directeur.

En dehors des compétitions officielles (longs métrages, courts métrages, documentaires), le Cinémed propose 14 avant-premières dont le film Mauvaises Herbes de Kheiron avec Catherine Deneuve et André Dussolier. Puis un cycle est consacré à la comédie italienne : Mario Monicelli, Ettore Scola, Dino Risi, Luigi Comencini… Ils sont tous venus à Montpellier à un moment ou à un autre et aujourd’hui, leurs films les plus emblématiques sont projetés pour festoyer davantage et garantir quelques éclats de rire.

Pour Henri Talvat, président d’honneur fondateur du festival, la 40ème est également l’occasion de revoir d’autres grandes œuvres qui ont fait le succès et la renommée du Cinémed. Il se souvient notamment du Temps des Gitans : « On l’avait présenté à sa sortie et la projection s’était soldée par une ovation pour saluer ce grand escogriffe de Kusturica ! » Intitulée « Les chefs-d’œuvre du cinéma méditerranéen », cette séquence permet de redécouvrir des films comme Le Guépard de Luchino Visconti ou Il était une fois l’Amérique de Sergio Leone… Que la fête méditerranéenne commence !

 

Cinémed

Festival international du cinéma méditerranéen

Montpellier

Du 19 au 27 octobre 2018

Programme complet, informations et réservations :

www.cinemed.tm.fr

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à