Bastia : une exposition sur l’identité corse à travers les migrations

par

On estime qu’entre XIXè et XXè siècle environ 150.000 Corses ont émigré aux quatre coins du monde. Un éloignement qui n’a pas, pour autant, affaibli l’attachement de ces personnes avec leur île. L’exposition « Identità » analyse ce phénomène.

Déjà au XVIIè et XVIIIè siècle la population de l’Ile de Beauté était très mobile. Vers où allaient ces Corses ? Les petits Etats dans lesquels était morcelée la péninsule italienne restaient une destination privilégiée grâce à la proximité culturelle et linguistique.

Cependant les corses sont allés aussi plus loin : jusqu’en Amérique, cela à cause des relations entretenues par Gênes (alors souveraine sur l’île) avec l’Espagne. Suite à l’instabilité politique ayant frappé Gênes au XVIIIè siècle, des nombreux insulaires se sont dirigés vers Marseille et la France.  Tous ces mouvements ont abouti à une véritable tradition de l’émigration en Corse.
Ma cette terre a représenté également le point d’arrivée pour des milliers d’immigrés au fil des siècles. Les Lucquois (terme péjoratif identifiant les Italiens) pendant des siècles. Une communauté de grecs fuyant l’avancée ottomane dans leur patrie s’est installé en Corse dès le XVII siècle (lire l’interview de Putsch à Danièle Masse, auteur du livre « Cargèse ») en et jusqu’aux années 1960, les Pieds-noirs à partir de la même décennie, et enfin les Portugais qui ont rejoint la Corse dans les années ’80.

L’exposition « Identità », qui fermera ses portes le 22 décembre 2018, pose l’accent sur l’attachement viscéral qui lie toujours les Corses à leur île et retrace les migrations à travers des objets de voyage (coffres, documents d’identités…) des affiches et d’autres témoignages.

Pour plus d’informations sur cette exposition : www.musee-bastia.com

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à