Montréal : les fondations de la ville au travers d’une superbe exposition

par

Depuis Montréal – Montréal fait partie de ces villes nord américaines situées à la convergence des cultures. Elle agrège à elle seule de très nombreuses identités solidement enracinées au fil des siècles sur ce grand territoire qu’est le Québec.
Le Centre d’histoire de Montréal met à l’honneur à l’occasion d’ une très belle exposition intitulée «TRACES. LIEUX. MÉMOIRES » l’ ADN de la ville depuis sa fondation « née d’une rencontre d’un territoire et des populations. Comme toute ville, elle est en constante mutation, jamais achevée, toujours en devenir. Elle porte en elle les traces de ceux qui nous ont précédés » précise le catalogue de l’exposition.

Découpée en 6 parties distinctes et organisées de façon chronologique, l’exposition immerge très rapidement le visiteur dans les balbutiements de la ville dès le 15ème siècle avec l’arrivée des premiers peuples puis celle de Jacques Cartier. Il est question de la fondation de Montréal avec l’établissement d’une colonie de Français dont Jeanne Mance ( une rue porte d’ailleurs son nom dans le Vieux Montréal ) et l’établissement de Ville-Marie, premier nom donné à la ville de Montréal.
L’exposition se poursuit avec un éclairage passionnant sur la gestion des Sulpiciens de la ville en tant que porte d’entrée commerciale et militaire du continent. Puis il est abordé avec beaucoup de pédagogie les luttes de territoires pour s’assurer la mainmise sur Montréal par les puissances que sont l’Angleterre et la France, dans le but d’accaparer une base stratégique.

Après bien des tourments et des insurrections, Montréal accélère son développement au milieu du 19ème siècle et devient très rapidement une métropole incontournable dans le commerce, le transport ferroviaire, maritime et le secteur financier. C’est une période intense d’industrialisation. Elle devient par la suite dans le courant du 20ème siècle une place forte autant que financière qui ne cesse de tendre vers la modernité marquée par l’organisation de l’Exposition universelle de 1967 qui assoit Montréal aux yeux du monde.

L’exposition « Traces.Lieux.Mémoires » est extrêmement bien documentée et claire dans son approche. Une visite incontournable pour mieux appréhender l’histoire de Montréal dans sa construction et pour mieux comprendre les spécificités de ses identités plurielles. Jean-François Leclerc explique les enjeux du Centre d’histoire de Montréal : « Fidèles depuis plus de trente ans à notre manière d’enraciner l’histoire sur le territoire montréalais, nous souhaitons inciter nos visiteurs à voir autrement leur ville d’enracinement séculaire, d’adoption ou de passage ». Le pari est réussi .

On notera que l’exposition s’adresse aux plus jeunes avec la mise à disposition d’un carnet où les enfants pourront profiter pleinement de ce cheminement dans l’histoire de Montréal avec une série de jeux et de questions qu’ils prendront soin de découvrir tout au long de l’exposition.

 

Le centre d’histoire de Montréal
335, place d’Youville
Vieux-Montréal ( Québec)
Métro Place-d’Armes ou Square Victoria
http://ville.montreal.qc.ca

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à