fbpx

Montpellier : coup d’envoi du 39ème Cinémed

par

Par Romain Rougé – Le festival de cinéma méditerranéen (Cinémed) revient du 20 au 28 octobre 2017 à Montpellier. Avant son coup d’envoi, l’équipe a essaimé les lieux culturels montpelliérains pour présenter cette 39ème édition.

« La fidélité aux auteurs et réalisateurs », voilà comment Christophe Leparc, directeur du festival, présente d’abord le Cinémed. Cet attachement est d’ailleurs rendu dès l’ouverture de la 39ème édition avec la projection de Razzia de Nabil Ayouch (Les Chevaux de Dieu, Much Loved), qualifié d’« observateur pointu de la société marocaine ». Et le directeur de promettre « un film d’une grande ampleur sur la situation des juifs, des homosexuels, des femmes, au Maroc ». Pour sa clôture, le Cinémed propose une autre avant-première : le dernier long-métrage de Mélanie Laurent. Plonger, ou l’histoire d’amour entre César et Paz, un grand reporter de guerre et une photographe espagnole, dont les aspérités divergent.

Entre les deux, il y aura bien sûr le festival et une flopée d’événements. Parmi eux, le ciné-concert avec l’Orchestre national de Montpellier Occitanie et la diffusion du film Les Lumières de la ville de Charlie Chaplin (samedi 21 octobre) et la traditionnelle Nuit en enfer au cinéma Utopia (vendredi 27 octobre).

Cinemed 2017 : Onze avant-premières présentées à Montpellier

Pas moins de onze avant-premières, également. Hormis les films d’ouverture et de clôture, le Cinémed 2017 programme plusieurs films français d’ores et déjà très attendus, en présence des réalisateurs et/ou acteurs : Soulages de Stéphane Berthomieux (documentaire sur le peintre montpelliérain), Tout nous sépare de Thierry Klifa avec la venue du rappeur Nekfeu et de l’acteur Nicolas Duvauchelle, La Villa de Robert Guédiguian, Marvin ou la belle éducation de Anne Fontaine en présence de Finnegan Oldfield ou encore En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui.

Ce dernier film entre dans la thématique de l’édition 2017 du festival consacrée à la jeune garde du septième art algérien. Un cinéma, au sortir des années de plomb, qualifié aujourd’hui de « bouillonnement créatif ». Quatorze œuvres incluant longs et courts métrages ainsi que des documentaires pour un panorama d’une société algérienne souvent méconnue. En point d’orgue, une rencontre avec le réalisateur Merzak Allouache, symbole de l’apparition du cinéma algérien contemporain dans les années 70, avec une rétrospective et la diffusion de son dernier film Enquête au paradis.

Parmi les présences annoncées, notons celles des réalisateurs d’Intouchables Eric Toledano et Olivier Nakache dont plusieurs films seront projetés. Comme à l’accoutumée, le Cinémed propose plusieurs rétrospectives. Cette année, deux sont consacrées à l’espagnol Fernando Trueba et à Dominique Cabrera, une rend hommage à un cinéaste récemment disparu, Manuel Pradal, dont l’intégralité des œuvres est programmée.

Côté compétition : neuf longs métrages, vingt-et-un courts métrages et huit documentaires seront jugés par un jury de professionnels dont la présidente, cette année, est la comédienne et réalisatrice Aure Atika.

Fidèle à sa réputation d’ouverture et de découverte, cette 39ème édition du Cinémed s’annonce, comme son affiche, renversante. Une immersion totale dans la culture méditerranéenne dont le BSC News fera l’écho en direct de Montpellier, du 20 au 28 octobre.

Festival Cinémed
Du 20 au 28 octobre 2017
Montpellier

Programme et billetterie en ligne : www.cinemed.tm.fr

Lire aussi dans les actualités culturelles :

Bande dessinée : Juan Guarnido, président du Prix Landerneau 2017

Montpellier : les Bretons de Lost in the Swell primés au What a Trip Festival

Montpellier : What a Trip ! le festival international du voyage

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à