fbpx

Barbara : l’envoûtant jeu de miroir de Mathieu Amalric et Jeanne Balibar

par

Par Romain Rougé – La Dame en noir nous est présentée dans un drame biographique orchestré par Mathieu Amalric et incarné par Jeanne Balibar, alternatif et (très) original. Barbara a été sélectionné comme film d’ouverture dans la catégorie « Un certain regard » du 70ème festival de Cannes.

Jeanne Balibar interprète Brigitte, une actrice qui, elle-même, se met dans la peau de la Dame en noir. Un film dans le film puisque les deux œuvres ont le même réalisateur, Mathieu Amalric, qui mélange savamment fiction et réalité jusqu’à la confusion la plus totale.
Par mimétisme, Jeanne Balibar joue-t-elle Barbara ? Brigitte interprète-t-elle Jeanne Balibar ? Un jeu de miroir au centre duquel se brisent les identités, où se reflètent les rôles de chacune, dont on savoure la maîtrise de l’illusion et l’interprétation envoûtante de Jeanne Balibar.

Le film s’adresse autant aux fans qu’aux néophytes : il n’est nul besoin de connaître ou d’apprécier la chanteuse pour adhérer au personnage et à l’histoire. Chaque scène possède une aura, celle d’une diva barrée et plurielle. On pose notre regard sur le mythe Barbara, ses chansons intemporelles, ses addictions aux médocs, ses caprices, son extravagance et sa vie secrète.
Mathieu Amalric, devant et derrière la caméra, retranscrit savamment le culte qu’elle suscitait (et qu’elle peut encore soulever). De leur côté, Jeanne Balibar, Brigitte et Barbara se mélangent, mettent et enlèvent le masque des unes et des autres, pour nous frayer un chemin vers une multitude de vérités biographiques ou non.

Barbara est donc loin des poncifs des biographies filmées. Ici, point de récit linéaire sur la vie et l’œuvre de l’artiste, tout est éclaté : passé et présent s’entremêlent, images fictives et images d’archives s’enchevêtrent. Et ce Barbara inspirera peut-être une nouvelle génération de biopics.

Barbara

Réalisation : Mathieu Amalric
Scénario : Mathieu Amalric et Philippe Di Folco
Avec Jeanne Balibar, Mathieu Amalric, Lisa Ray-Jacobs, Vincent Peirani, Aurore Clément, Fanny Imber, Grégoire Colin et Pierre Michon
Production : Patrick Godeau
Durée : 97 minutes
Sortie nationale : 6 septembre 2017

Lire aussi dans notre sélection de films :

Sacha Wolff : Mercenaire, une part méconnue de l’identité française

Karim Dridi : « Chouf est un geste politique total »

Delphine Coulin : « On ne peut pas retirer aux gens ce qu’ils ont vus »

Bruno Collet :  » c’est le sujet qui motive le choix des matériaux »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à