fbpx

Pologne : Anna, une petite fille qui échappe à l’horreur

par

Par Emmanuelle de Boysson – 1939. Pologne. Anna a 7 ans. Son père prof de fac est convoqué par les Allemands et disparaît. Il est emmené dans une prison de Cracovie puis vers un camp de concentration.

La petite attend son père lorsqu’elle rencontre dans la rue un Grand Monsieur polyglotte, qui parle aux oiseaux, l’homme hirondelle. Elle se confie, il lui propose de partir sur les routes pour échapper aux Nazis. L’auteur arrive à mettre de la poésie dans cette période horrible. L’enfant a la capacité de s’abstraire, d’oublier. Un très beau roman.

« Anna et l’homme hirondelle », de Gabriel Savit (Seghers, traduit de l’anglais)

Lire aussi dans notre sélection de romans :

Biarritz : le corps d’un jeune libraire découvert sur la plage

Australie : ados, malades et follement amoureux

Karen Kohler : une réflexion qui fait du bien

Poker : la descente aux enfers d’un père et d’un fils

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à