Football : les confessions croustillantes de présidents de clubs

par
Partagez l'article !

Par Pascal Baronheid – Tout défile, du portrait chinois de Saïd Chabane (SCO Angers), aux relations internes de Jean-Louis Triaud (qui était encore à la tête des Girondins de Bordeaux) « quand je voulais joindre Laurent Blanc, je devais passer par l’intendant du club que j’appelais sur son portable pour qu’il me mette en relation avec lui »,

Partagez l'article !

en passant par la vision de Bernard Caïazzo (AS Saint-Etienne) « Quand un investisseur s’implique, les agents, les managers, les directeurs sportifs et, plus généralement, ceux qui peuplent l’environnement du football, sont tous à l’affût. Leurs yeux brillent. Ils cherchent à profiter de ses moyens financiers ». Jean-Michel Aulas évoque les conseils amicaux de Bernard Tapie, qui lui recommande la composition de l’équipe de Lyon, avant chaque match de coupe d’Europe. « Le lendemain, si le résultat ne nous pas été favorable, il m’envoie un autre message : Tu n’avais qu’à m’écouter… ». Figure inévitable, le truculent Loulou Nicollin (Montpellier Hérault), prince de la métaphore et roi de la formule définive. Montpellier peut-il à nouveau être champion de France ? « Normalement, il était impossible que Montpellier le devienne un jour. Ça a été unique. Mais quand tu as du cul, tu as du cul, hein ! ».

Secrets de présidents
Denis Chaumier
Editions Hugo Sport

Lire aussi dans Culturellement Sports :

Unai Emery : l’obsession des détails et de la victoire

Musculation : le fond de commerce du sportif

Cyclisme : le sport roi en Belgique

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à