fbpx

Football : les confessions croustillantes de présidents de clubs

par

Par Pascal Baronheid – Tout défile, du portrait chinois de Saïd Chabane (SCO Angers), aux relations internes de Jean-Louis Triaud (qui était encore à la tête des Girondins de Bordeaux) « quand je voulais joindre Laurent Blanc, je devais passer par l’intendant du club que j’appelais sur son portable pour qu’il me mette en relation avec lui »,

en passant par la vision de Bernard Caïazzo (AS Saint-Etienne) « Quand un investisseur s’implique, les agents, les managers, les directeurs sportifs et, plus généralement, ceux qui peuplent l’environnement du football, sont tous à l’affût. Leurs yeux brillent. Ils cherchent à profiter de ses moyens financiers ». Jean-Michel Aulas évoque les conseils amicaux de Bernard Tapie, qui lui recommande la composition de l’équipe de Lyon, avant chaque match de coupe d’Europe. « Le lendemain, si le résultat ne nous pas été favorable, il m’envoie un autre message : Tu n’avais qu’à m’écouter… ». Figure inévitable, le truculent Loulou Nicollin (Montpellier Hérault), prince de la métaphore et roi de la formule définive. Montpellier peut-il à nouveau être champion de France ? « Normalement, il était impossible que Montpellier le devienne un jour. Ça a été unique. Mais quand tu as du cul, tu as du cul, hein ! ».

Secrets de présidents
Denis Chaumier
Editions Hugo Sport

Lire aussi dans Culturellement Sports :

Unai Emery : l’obsession des détails et de la victoire

Musculation : le fond de commerce du sportif

Cyclisme : le sport roi en Belgique

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à