fbpx

Cyclisme : le sport roi en Belgique

par

Par Marc Emile Baronheid – La Belgique est au sport cycliste ce que le Brésil est au football : la référence absolue.Le dictionnaire que lui consacre un roubaisien, ancien coureur amateur, fait déjà figure de référence obligée. Elle est écrite à la plume Sergent Majeur.

Pour raconter la carrière et le palmarès de près de 500 coureurs, Pascal Sergent a le bon goût de ne retenir que l’essentiel et de tout évoquer avec tact et respect, sans chercher à grossir ce qui pourrait faire affront aux hommes et ternir leur sport. Quelques chiffres donnent le tournis, des 336 succès de Sven Nys dans les labourés aux plus de 1000 victoires de Rik Van Steenbergen (route et piste). La légende du cyclisme est tracée dans le granit du Plat Pays, tout au long d’un volume illustré en noir et blanc qui s’adresse tant au suiveur passionné qu’au connaisseur pointu. De quoi se livrer entre afficionados à de passionnantes joutes de mémoire. Qui surnommait-on le Boulanger de Berg ? Quel fut le succès majeur d’Odiel Van den Meerschaut ? Quel amateur de cocktails peut donner la composition du Pot Belge ?
Difficile de prendre en défaut Pascal Sergent. S’il devait y avoir une édition augmentée, on aimerait y trouver trace des champions venus d’ailleurs apprendre le métier sur les pavés flamands ou dans les côtes ardennaises, de Francesco Miele à Michael Wright, de Walter Dalgal à Louis Meintjes.

« Cyclistes belges », Pascal Sergent, éditions Sutton, 22 euros

(*) flahute : sobriquet bonhomme désignant les Flamands

Lire aussi dans nos actualités sportives :

Raymond Poulidor : la légende du Tour de France en DVD

Claude Droussent : les maillots du Tour de France passés au crible

Cyclisme : un livre qui fouille les tiroirs de la petite reine

Rien à foot : Cabu et Chiflet ne sont pas football

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à