Stewart / Lindsey : le séduisant Spitballin’ né sur Twitter

par

Par Nicolas Vidal – Quand Dave Stewart, le concepteur d’Eurythmics rencontre sur le net, un jeune inconnu, Thomas Lindsey et que tous les deux, après un coup de coeur musical soudain, décident de faire un album, le résultat se nomme SpitBallin.

Deux musiciens, opposés à des années lumières par la carrière d’une part et la célébrité d’autre part (l’un à vendu près de 100 millions d’albums, l’autre vivait dans une petite bourgade de la Louisiane et inconnu de tous) ont mis en commun leur singularité pour parfaire ce très bel album de 12 morceaux. Thomas Lindsey, totalement épris d’Annie Lennox, a provoqué son propre destin et celui de Dave Stewart, en lui envoyant une chanson à cappella par Twitter. Ils ont alors échangé par email et ont préparé sans le savoir un album devenu un ovni de l’industrie musicale. Le résultat est terriblement séduisant et l’histoire si incroyable que l’album vaut une écoute enjouée. La performance de Thomas LIndsey est saisissante et pourrait bien vous titiller l’échine. On recommande !

Stewart / Lindsey
SpitBallin’
Membran Records / Dave Stewart Entertainment

Lire aussi dans nos chroniques musicales :

Lorenzo Naccarato : le pétillant trio de Laborie Jazz

Manu Dyens : l’arbre, un album hybride

Olly Jenkins : folk lunaire

The Strumbellas : Hope, une pop-folk façon cabaret

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à