Juan Díaz Canales : Au fil de l’eau, une vision glaçante de l’Espagne

par

Par Boris Henry – Pour son premier album au scénario comme au dessin, Juan Díaz Canales propose un récit à la croisée du polar et de la chronique sociale.

Madrid, de nos jours, un vieil homme est retrouvé mort dans une barque. Le médecin légiste n’en revient pas : il s’agit d’un ami de son père et il est probable qu’il ait été tué. Pourquoi assassiner un homme âgé ? Est-ce un acte isolé ou en annonce-t-il d’autres ?

Juan Díaz Canales, scénariste de Blacksad

Juan Díaz Canales s’est fait connaître en 2000 avec le premier tome de Blacksad ( lire l’interview ici) , série dont il est le scénariste. Il lui a fallu quelques d’albums seulement pour s’imposer comme un scénariste en vue dans le monde de la bande dessinée. Il a désormais entre ses mains la destinée de Corto Maltese, le célèbre héros créé par Hugo Pratt.
La surprise apportée par la bande dessinée « Au fil de l’eau » réside dans le fait que Canales continue d’affirmer sa patte graphique. La dureté de son dessin comme le choix du noir et blanc collent bien au scénario, tandis que certains éléments proches de la caricature apportent une dimension sarcastique. Ce mélange convient parfaitement à l’histoire qui marie avec aisance les personnages et l’énigme qui oscille entre récit policier et chronique sociale.
Si le désenchantement semble toucher surtout les retraités, les plus jeunes semblent préparer l’avenir – un jeune couple attend un enfant -, Juan Díaz Canales trace ici un portrait de l’Espagne contemporaine qui fait froid dans le dos. Néanmoins, cela ne l’empêche pas de porter un regard humaniste sur ses personnages, les situations qu’ils vivent, comme sur la société espagnole.

Au fil de l’eau
Éditions Rue de Sèvres
Scénario et dessins de Juan Díaz Canales
112 pages en noir et blanc
17,00 euros

Lire aussi dans nos chroniques de Bande Dessinée :

Poil de carotte : une BD toujours d’actualité

Saudade : le nouvel album touchant de Fortu

La déconfiture : la Seconde Guerre mondiale vu par Pascal Rabaté

Mickey : Cosey s’attaque à Disney

La boucherie : vie de couple, mode d’emploi

Spirou et Fantasio : un mariage et de la magie

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à