fbpx

Olly Jenkins : folk lunaire

par

Par Audrey Prieur – À la première écoute, OLLY JENKINS se positionne, comme le duo, déjà très professionnel, le plus délicieux du moment. Sciamachy, qui ouvre leur premier Ep de cinq titres, pose un décor musical, tout en lévitation, quasi- fantomatique et méditatif.

L’ambiance y est épurée et teintée d’un certain lyrisme, y compris sur le titre since, où la délicatesse d’une voix, parfaitement maîtrisée, vient délicatement se poser sur les accords d’un violoncelle, omniprésent. Plus rythmés, les titres, lie et strange, apportent un rayon de lumière, à l’univers obscur, que le titre Night déploie, définitivement, tout autour d’un piano, qui réchauffe une mélancolie, jamais dépressive.

Folk Classieuse, à la mélancolie assumée, Olly Jenkins, emprunte les chemins de traverse d’un univers clair-obscur, porté par une symbiose parfaite, entre la tessiture du chanteur Oliver Jenkins et les riffs, sur mesure, de John Owens. Ce duo, d’iconoclastes Montpelliérains, a déjà séduit, en 2016, des artistes tels que Lou Doillon, Raphaele Lannadere, Jeanne Added et Tron Van Balthazar, dont ils se sont produits en première partie ! Rendez-vous le 15 octobre pour la release party !

Sortie Ep : le 15 octobre au Black Sheep ( Montpellier)

Lien facebook : https://www.facebook.com/ollyjenkinsmusic/?ref=ts&fref=ts

Le site officiel d’Olly Jenkins : www.ollyjenkins.com

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à