fbpx

Chevrotine : Eric Fottorino tire sur la vie d’un couple

par

Par Romain Rougé – Chevrotine d’Eric Fottorino est un de ces romans qui met en nage et dont on se souvient. L’histoire est celle de Chapireau, un ex-marin qui, après la mort de sa femme, refait sa vie avec l’énigmatique et tumultueuse Laura. Un couple qui va rapidement dériver jusqu’à la séparation meurtrière. La version poche de ce livre paru en 2014 est désormais disponible.

Quand l’amour prend l’eau, l’écume de la haine mousse facilement. Chapiteau et sa nouvelle compagne, Laura, naviguent dans une relation agitée lorsque cette dernière s’installe dans la maison familiale à Coup-de-Vague, bourgade fictive au nom évocateur. Lui a deux garçons, elle en a un de son côté. Ensemble, ils auront une fille prénommée Automne qui ne connaîtra jamais sa mère, pour la simple et bonne raison que celle-ci a « disparu » peu après sa naissance.

Qu’est-il arrivé à Laura ? Si on sait dès le départ que les choses ont mal tournées dans le couple, le mystère bifurque davantage sur la personnalité de la jeune femme, qualifiée d’aimante, chaleureuse et souriante. Inexorablement, Laura change, devient une autre. Si toute la maisonnée assiste à sa dérive, le principal concerné est l’incarnation même du célèbre adage – ici, l’amour est clairement aveugle : « Chapireau ignorait ce qui se tramait dans le non-dit des jours et des êtres. »

Chevrotine ou les abysses de la vie de couple, mais pas que. Il y a aussi l’océan de solitude, profond, dans lequel les personnages se noient, même quand ils sont entourés. Ainsi, les enfants sont les premières victimes de la tempétueuse Laura. Chapireau, le vague à l’âme, accepte les voltes-faces de sa compagne, par masochisme ou par lâcheté, quitte à perdre peu à peu tous ceux qui l’aiment, à commencer par ses fils, avant de sombrer lui-même : « Quoi qu’il fasse, où qu’il aille, ce serait toujours dans l’indifférence des siens et du monde. »

Des mots forts disséminés dans ce roman tragique et amer qui nous porte jusqu’aux rivages de la folie. Une fois terminé, les eaux troubles de Chevrotine nous hantent longtemps.

Chevrotine
Eric Fottorino
GallimardCollection Folio
208 pages – 7,10 euros

A lire aussi dans Les Romans :

La 2CV verte : le vrombissement d’un père pour son fils

Craig Shreve : un récit fraternel dans un monde noir et blanc

Roselyne Durand-Ruel : un sujet contemporain pour Les ailes du désespoir

Stephanie Janicot : Newland, une certaine vision de l’avenir

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à