fbpx

Journal d’Anne Frank : la version BD pour se souvenir

par

Par Romain Rougé – Adapté de L’annexe : notes de journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, ce Journal d’Anne Frank version roman graphique est une excellente manière de faire connaissance avec la célèbre adolescente.

« Faire entendre le message, ne serait-ce qu’à un seul lecteur n’ayant pas lu le livre d’origine », tel est le souhait d’Antoine Ozanam avec cette BD. Si cette dernière est une adaptation fidèle, il a aussi fallu dessiner ce qui été écrit entre les lignes, ou « juste murmuré » dans le best seller mondial. Une oeuvre « utile et indispensable » selon l’auteur qui veut, dignement, « faire perdurer le message encore et encore, pour toucher un public nouveau » à travers le graphisme. Le pari est réussi : comme lui, on se prend d’attachement pour cette « petite soeur » qui a finalement, malgré les horreurs de la guerre, des problèmes d’adolescente de son âge.

Des situations mises en valeurs par le dessin épuré de Nadji et cette couleur mauve, omniprésente, pour souligner tout autant le mystère, l’idéalisme, la mélancolie, la protection, la fraicheur que la pureté. Une couleur qui nous donne l’impression d’être dans une zone crépusculaire permanente, entre angoisse et espoir, en attendant que la lumière apparaisse.
« L’important a été d’être Anne », confit Ozanam. Force est de constater qu’en lisant ce roman graphique à la fois éprouvant et rêveur, on devient tous Anne.

Journal d’Anne Frank
Scénario : Antoine Ozanam
Illustrations : Nadji
Editions Soleil
144 pages – 17,95 euros

A lire aussi dans Roman graphique :

Hans Fallada : l’écrivain raconté et dessiné par Jakob Hinrichs

Le rapport Brodeck : le nouveau chef d’œuvre de Manu Larcenet

Le voleur de livres : un roman graphique pertinent et singulier

La voie Malraux : André et Clara dans la jungle cambodgienne

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à