fbpx

FiestASète 2016 : les musiques du monde migrent à Sète

par

Par Romain Rougé – FiestASète, c’est du 23 juillet au 8 Août 2016. Cette 20ème édition reste fidèle à son concept de départ, à savoir un festival dédié aux musiques du monde. Cette année, l’Afrique lusophone est à l’honneur autour de quatre temps forts.

FiestASète, c’est « une programmation hors cadre et à contre-courant », admet Christelle Espinasse, adjointe à la culture de la ville de Sète. Sur quoi José Bel, directeur artistique rebondit : « Nous présentons des artistes en dehors du contexte des tournées formatées en privilégiant le métissage des musiques. » Le directeur bénévole et ses « militants culturels » de l’association Métisète ont concocté une vingtième édition « plus que jamais chaleureuse et festive ».

Ainsi, l’équipe annonce quatre soirées événements. La première est la présence d’Omara Portuondo, inoubliable protagoniste du Buena Vista Social Club. Pour fêter ses 70 ans de carrière, l’artiste cubaine rencontre sur scène Diego el Cigala, un des grands héritiers du flamenco. Ceci dans le cadre de la soirée Siempre Cuba y España. « C’est l’élément historique de notre programmation. Je parie sur un moment phare et somptueux », s’enthousiasme José Bel.

Le deuxième « temps fort » est celui de la Great Black Music. Fred Wesley, artiste funky et ancien directeur artistique de James Brown, rencontre Lucky Peterson, venu du blues et grand organiste. Une polarité funk/blues avec en point d’orgue, la présentation du nouvel album de Wesley prévu à l’automne, en hommage à Jimmy Smith.
La Nuit Singulière, elle, est la soirée où Vincent Ségal (violoncelliste) et Ballaké Sissoko mélangent les musiques classique et africaine. « Ségal, ça fait des années qu’on veut l’avoir, quant à Ballaké Sissoko, c’est une perle », admet José Bel. Une soirée atypique complétée par la venue de « l’intriguant » Pascal Comelade et sa musique inclassable. « C’est un musicien qui ouvre une voie, qui joue sa musique sur des jouets d’enfants, il est connu pour cette particularité dans le monde entier », précise José Bel.

Vient ensuite la fameuse soirée Salsa avec la réintroduction d’Omar Sosa, musicien latino-jazz et la présence des New York Salsa All Stars. Ces derniers profitent du FiestASete pour effectuer une de leur première tournée en France. José Bel insiste également sur la soirée Mégaphones lusophones, qu’il annonce « explosive » avec duo Bonga, « géant de l’afro-lusitanie » et Lura, portugaise « au style vif et ondoyant ».

Des événements qui sont ponctués, comme à l’accoutumée, de soirées satellites : des concerts gratuits autour du bassin de Thau, des expositions, des projections, des tchatches musicales et des afters sur la plage. Une nouveauté cette année : « les apéros musicaux » tous les après-midi avec des DJ ou des groupes qui illustreront les soirées au théâtre.

« Les concerts gratuits sont l’occasion pour le public de découvrir des artistes de la région », explique José Bel. Antoine « Tato » Garcia y group est l’un d’entre eux. « Tato est le précurseur de la rumba catalane, cette musique produite de Barcelone aux Saintes-Maries-de-la-Mer, candidate au Patrimoine mondial de l’Unesco », précise le directeur. A ne pas manquer aussi selon lui, la scène de Muyiwa Kunnuji & Osemako, « artiste en adéquation avec la philosophie de FiestASete qui est toujours sensible à l’afro-beat ».

Une vague musicale métissée et cosmopolite s’abat sur la vingtième édition de FiestASète. L’été sétois sera chaud.

FiestASète
Du 23 juillet au 8 août 2016
Sète, Poussan, Balaruc-les-Bains, Marseillan

Informations complémentaires et programme complet sur le site internet : www.fiestasete.com

A lire aussi dans L’actualité de la culture :

Rock’n’Toque : l’alliance réussie de la gastronomie et du rock

Festival de Cannes : La sélection officielle dévoilée

Jazz à Junas : la 23ème édition du festival Jazz se dévoile

Nous n’irons pas à Avignon : un Off en région parisienne

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à