fbpx

Claire Julliard : les Hors-Venus, une métaphore des sectes

par

Par Emmanuelle de Boysson – Journaliste littéraire à l’Obs, Claire Julliard est auteur de livres pour adolescents et d’une biographie de Boris Vian (Folio). Après « L’Oie sur un lac gelé », recueil de nouvelles paru chez Léo Scheer, « Les Hors-Venus » est son premier roman.

Mélanie, 15 ans, vient de s’échapper des griffes d’un gourou, au sein d’une secte dans laquelle elle vit avec sa mère depuis l’enfance. Rattrapée par ses hommes de main, elle se rebelle et se ligue avec un détective infiltré et le gardien de la communauté. Le trio s’échappe. Mais les trois compères devront changer d’identité. Après une longue fuite, ils se réfugient sur une île déserte. Isolés, ils se croient libres, mais Mélanie va découvrir que l’île s’avère une autre forme de prison. Saura-t-elle se libérer, réapprendre l’autonomie, à être heureuse ? Une métaphore de ces sectes qui cherchent à enrôler les jeunes, celles d’ici, celles d’ailleurs. Ecrit au présent, un roman où l’on est au jour le jour avec l’héroïne. Palpitant. Edifiant.

« Les Hors-Venus », de Claire Julliard ( éditions Belfond)

Lire aussi dans Roman :

Elisabeth Barillé : une haute et exigeante idée de la littérature

Gérard de Cortanze : immersion chez les Zazous

Gaëlle Josse : un roman historique intense et tendu

Simone Stritmatter : cri d’espoir pour les cassés de la vie

Marie-Christine Horn : un style brut, dru et vivifiant

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à