fbpx

Lioubov : Un festival de films d’amour « made in Russia »

par

Par Florence Yérémian – Lioubov… l’Amour ! Tel est le sujet évident de cette seconde édition du Festival du Film Russe. Organisé grâce à l’association Rivages Russie, cet évènement parisien a été mis en place par une équipe de passionnés travaillant aux côtés de leur marraine, Macha Méril.

Pour l’année 2016, trente cinq oeuvres vont être présentées au sein de quatre salles de cinéma indépendants (Le Grand Action, le Reflet Médicis, le Balzac des Champs Elysées et le Max Linder). Classiques, contemporains et souvent très originaux, ces films s’étalent de 1927 (Trois en sous sol d’Abram Room) jusqu’à aujourd’hui, avec notamment le subversif 14+ d’Andreï Zaitsev racontant les relations sensuelles de deux adolescents dans une cité dortoir…

Entre l’insouciance des premiers amours, l’effusion des passions, la privation de libertés et les tracas de la vie conjugale, c’est toute une palette de sentiments qui s’offre au public à travers le regard de cinéastes soviétiques et post-soviétiques. Parmi les oeuvres les plus connues se distinguent les réalisations de Pavel Longuine (La Noce) ou de Nikita Mikhalkov (Soleil trompeur) dont le drame Partition inachevée pour un piano mécanique ouvrira le festival. Les amoureux d’Andreï Konchalovski auront, quant à eux, le plaisir de le rencontrer et d’apprécier en V.O sous-titrée les 4h30 de sa longue fresque historique Sibériade. Il en va de même pour le subtil scénariste d’origine arménienne Alexandre Adabachian qui sera présent aux côtés de Michel Legrand à la soirée d’ouverture.

Parmi quelques opus à ne pas rater, citons: La petite Véra (film culte de la Pérestroïka), Le coucou présenté en avant-première par Alexandre Rogojkine, Le géographe qui a bu le Globe d’Aleksandr Veledinski et enfin, le scandaleux Loin du Sunset Boulevard d’Igor Minaiev évoquant les amours homosexuelles de Mansourov…
Les femmes cinéastes seront aussi de la partie avec une comédie romantique d’Oksana Bytvhkova (Piter FM), un long-métrage moscovite signé Avdotia Smirnova (Coup de foudre dans Deux jours), ou l’ancien film biographique de Kira Mouratova (Brèves rencontres – 1967) mettant en scène Vladimir Vyssotski dans le rôle titre.

Il y en aura donc pour tous les goûts durant ces neuf jours de liesse avec en prime une compétition de sept court-métrages qui prendra place au Max Linder ainsi qu’une rétrospective dédiée au maître russe du cinéma muet, Boris Barnet.

Lioubov, quand les Russes … aiment
Du 14 au 22 mars 2016
www.quandlesrussesaiment.com

Le Grand Action : 5, rue des Écoles, 75008 Paris Tél. 01 43 54 47 62
Le Reflet Médicis : 3, rue Champollion, 75005 Paris Tél. 01 43 54 42 34
Le Balzac: 1, rue Balzac, 75008 Paris Tél. 01 45 61 10 60
Le Max Linder: 24, boulevard Poissonnière, 75009 Paris Tél. 01 48 00 90 24

Lire aussi dans les Actualités Culturelles :

Livre sur Seine : une promenade éducative et ludique

Nice : les expositions du printemps

Festival Radio France Montpellier : du classique sur une note orientale en 2016

Domaine d’O : une forte présence des compagnies régionales

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à