fbpx

Dalton Trumbo: un film parfait

par

Par Florence Yérémian – Connaissez-vous Dalton Trumbo? Scénariste américain de la grande époque hollywoodienne, il a mis en texte Vacances Romaines, Exodus ou le mythique Spartacus qui sonna les heures de gloires de Kirk Douglas. Sympathisant des idées communistes, Trumbo a été accusé d’activités anti-américaines durant la Guerre froide par les membres du congrès et s’est retrouvé sur la Liste Noire des scénaristes bannis du 7e Art.

Ce très beau film de Jay Roach retrace le parcours complexe de ce « Soviet de Beverly Hills » qui durant près d’un quart de siècle a du signer ses scripts en utilisant des pseudos ou des prêtes-noms ! Jeté en prison avec les « Dix d’Hollywood », Dalton Trumbo a eu la force de garder son ironie mordante et ses convictions afin de pouvoir pas à pas regagner sa juste place et le respect de toute l’industrie cinématographique.

Même si la facture de ce long métrage est assez classique, voire même « old school », Dalton Trumbo est un petit bijou. Sa direction d’acteurs est si brillante que l’on ne s’ennuie pas un instant. La performance de Bryan Cranston dans le rôle de Trumbo mérite d’ailleurs tous les Oscars ! Pudique et pertinent à la fois, cet excellent acteur confère à son personnage de scénariste une véritable profondeur de jeu et d’esprit. Baigné par les effluves de cigarettes et de whisky, il ne lâche pas sa machine à taper qui lui permet de déverser ses histoires et son idéalisme sur tout Hollywood. Pensant comme un radical rouge avec un mode de vie capitaliste, Dalton Trumbo est un protagoniste pétri de contradictions que le comédien Bryan Cranston défend avec une gestuelle minutieuse et de superbes réparties. Aux côtés de ce génie de l’écriture, se distingue sa femme Cleo (Diane Lane) qui le soutient avec patience et dévotion. On remarque également la jeune actrice Elle Fanning dans le rôle sincère et plein de maturité de sa fille ainée. Face à cette famille qui milite et se tient les coudes contre les maccarthystes, se profile enfin l’élégante silhouette de Hedda Hopper: mondaine au possible cette anticommuniste est incarnée avec détermination par la piquante Helen Mirren (The Queen, La femme au tableau). Chroniqueuse à scandale, Hedda Hopper fera tout son possible pour traquer et détruire Trumbo du début à la fin du film…

Vous l’avez compris, ce biopic intellectuel nous a définitivement conquis: outre le casting impeccable et l’interprétation toute en finesse, le scénario de Dalton Trumbo nous livre des dialogues aussi subtils que savoureux. Bien qu’il dépeigne un chapitre fort sombre de l’histoire d’Hollywood, ce film ne s’enlise dans aucun pathétisme, ni même dans une quelconque revendication politique. Il expose avec intelligence la résistance calme et réfléchie d’une victime de son temps, persécutée à tord pour ses opinions personnelles.
C’est avec passion et intérêt que l’on se laisse porter deux heures durant dans ce combat pour la liberté d’expression en se disant à quel point ce type d’accusation demeure encore d’actualité …

Dalton Trumbo? Un film brillant au dosage parfait !

Dalton Trumbo
Un film de Jay Roach
Avec Bryan Cranston, Elle Fanning, Diane Lane, Helen Mirren, John Goodman, Michael Stuhlbarg, John Getz, Adewale Akinnuoye-Agbaje, Louis C.K, David James Elliott, Roger Bart, Dean O’Gorman, Christian Berkel…
Durée 2h04
Sortie: le 27 avril 2016

Lire aussi dans Ciné :

The Finest Hours : un film qui maintient parfaitement le cap

Je veux être actrice : une fantaisie familiale sans intérêt

Yogananda: un documentaire qui tend vers l’hagiographie

No Land’s Song: un plaidoyer musical contre l’absurdité d’une tyrannie

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à