fbpx

Michel Onfray : une plaidoirie qui tombe à pic

par

Par Sophie Sendra – En publiant cet ouvrage au moment même où le philosophe Michel Onfray traverse une tempête médiatique, Adeline Baldacchino s’offrait un large spectre lui permettant une tentative de réhabilitation du « mal compris » ou du « mal aimé » – selon les points de vue, et ils sont nombreux.

Ne résistant pas à l’occasion de clamer haut et fort son admiration pour Michel Onfray, l’auteure offre une analyse de ce qui est peu connu du philosophe prolixe, la poésie. Expliquant le projet philosophique du créateur de l’Université Populaire, Adeline Baldacchino défend l’œuvre magistrale, celle d’un philosophe attaché aux étoiles comme à la terre, aux idoles comme aux faiseurs de mots – de maux. Même si le reproche que l’on peut adresser à l’auteure est d’être parfois trop « présente » dans le récit du projet philosophique qu’elle défend et qui est celui qui inspira son texte, on ne peut lui reprocher son style, impeccable et très bien écrit. On peut ne pas être en accord avec la pensée de Michel Onfray, et lui reconnaitre sa plume, son travail et son amour de la liberté d’Etre. A découvrir.

Adeline Baldacchino, Michel Onfray ou l’intuition du monde, Le Passeur Editeur.

Lire aussi dans Essais et société :

Simon Leys : le paratonnerre contre la folie des idéologies

Prostitution : l’entrechoquement du sexe et de l’argent

Les amazones de la terreur : un livre phare

Portraits de résistants : la résurrection des héros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à