fbpx

« On a complètement foiré la démocratisation de la culture»

par

Par Nicolas Vidal – « On a complètement foiré la démocratisation de la culture» Le célèbre acteur Jean Rochefort s’est insurgé cette semaine chez nos confrères de mytoc.fr.* Sa charge est violente contre les hommes politiques qu’ils accusent «non pas d’avoir peur de la culture mais de s’en désintéresser totalement».

Elle est parfois un simple outil utilisé pour la conservation du pouvoir « La culture, ils s’en servent. La culture paillette pour se mettre en valeur. Mais au fond ils s’en moquent eux aussi de la culture » Jean Rochefort poursuit « on a l’impression que pour eux la culture est une contrainte.»
Le propos est acerbe, féroce et quelque peu résigné. Certes.
Puis il est question du rapport que le peuple entretient avec la culture. «une culture pour tous» plaide-t-il, « Malheureusement une partie de la population s’en est éloignée ».
On rentre véritablement dans le coeur du problème. Jean Rochefort déplore une utilisation peu judicieuse des subventions publiques en indiquant que «l’essentiel de l’argent public est réservé toujours aux mêmes et qu’il faut avoir un bon Libé pour les obtenir». L’acteur poursuit dans la mise en cause de «la télévision qui produit souvent de l’anti-culture» ( on se rappellera notamment l’analyse de Pierre Jourde qui définissait la télévision comme une arme de destruction massive – Interview à lire ici ). On adhère aisément aux propos de Jean Rochefort qu’il manie avec cette gouaille légendaire. Mais le propos est inquiétant tant il continue d’affirmer la désaffection de la culture par le plus grand nombre. Cependant, la question mérite d’être posée : est-ce la faute d’une politique culturelle publique défaillante et mal utilisée ou est-ce le résultat d’une nonchalance des individus à s’intéresser à la culture sous toutes ses formes même les plus accessibles ? Car à l’heure du numérique où tout devient à portée de main gratuitement d’un simple clic, est-ce la démocratisation de la culture qui a foiré ou la démocratie elle-même qui est mal utilisée par ceux à qui elle appartient ? Le débat est ouvert.

*Lire l’interview en intégralité sur MyToc.fr ici

Lire en intégralité le BSC NEWS MAGAZINE – Février 2016 – N°87 ici

Lire aussi dans les Editos :

Edition : de bonnes nouvelles éditoriales

Les lecteurs et (de) la presse

Google : le lanceur d’alerte de la culture ?

Presse : le salut dans la ligne éditoriale

Ornette Coleman, une vie de passion

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à